12 jours à Cuba : itinéraire et budget

Cuba, c’est cette petite île des Caraïbes où le temps semble s’être arrêté il y a un peu plus d’un demi siècle. Sa richesse culturelle, son art de vivre et son peuple bienveillant et accueillant envoûtent, déconcertent, déboussolent. On se sent perdu au milieu d’un monde qui n’est pas le nôtre mais qui nous attire incessemment. Une île forte, enrichie de contrastes saisissants. Économiquement pauvre, mais culturellement richissime. Abîmée par le temps mais dotée d’une architecture somptueuse. C’est un pays, où la plupart des habitants disposent de (très) peu, mais qui donnent tout. Vous rencontrerez au cours de votre voyage bon nombre de cubains fiers de la culture qu’ils portent au travers de leur pays et désireux de vous la faire découvrir.  Cuba, c’est un style de vie : un groupe de musique de rue, des serveurs attentionnés, une salsa volée sur les marches d’une casa de la Musicá, des taxis bavards, des plages de sable blanc à perte de vue, des marécages infestés de crocodiles, des montagnes verdoyantes, des épisodes révolutionnaires, un Che et un Fídel encore bien présents dans l’esprit du peuple… 

.

Il y a tant de choses à connaître avant de partir à Cuba. Dans un précédent article, découvrir Cuba : l’essentiel à savoir et conseils pratiques, je détaille toute la partie logistique ainsi que toutes les questions que je me suis moi même posées avant le départ. Ici, je partage avec vous mon itinéraire de 12 jours ainsi que mes conseils et astuces. En cliquant sur les liens au-dessus des photos, vous trouverez plus d’informations sur les logements ainsi que la possibilité de réserver directement via Airbnb. J’ai également ajouté les coordonnées directes de chaque personne afin de vous permettre de réserver sans intermédiaire. Je ferai enfin un point sur le budget total d’un tel séjour. Au programme : ville historique, plongée sous-marine, parcs nationaux protégés mais aussi bien évidemment plages et îlots paradisiaques.

Si certaines interrogations restent en suspens après la lecture de cet article, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire pour que j’y réponde directement :)

.

JOUR 1 : LA HAVANE

Arrivée à La Havane. Nous ne sommes pas restées longtemps dans la capitale car nous voulions rejoindre au plus tôt tous les autres points d’intérêt. Notre vol retour était idéal, avec un horaire de départ à minuit, nous permettant donc de prévoir une dernière journée entière sur place, dédiée à la découverte de la bouillonnante Habana, en plus de celle initialement prévue.

Marquée par le temps, la capitale est parée de différentes couleurs. Il faut s’imprégner de la culture de la vie cubaine : la cubanita. Visiter La Havane, cela signifie surtout se laisser suspendre au gré des balades pour ressentir l’atmosphère de la ville. Sa musique, surtout… présente un peu partout. Un guide peut être utile pour en comprendre les fondations mais aussi (et surtout) pour sortir des artères principales, bondées de touristes. Le guide que nous avons eu sur la journée nous a permis d’entrer dans des maisons de rationnement, où le peuple cubain vient se servir chaque mois ce que le gouvernement accepte de lui laisser gratuitement. Il nous a par ailleurs expliqué l’importance du vaudou, première religion du pays, mais aussi la dureté de la vie pour les cubains, qui vivent avec moins de 40 CUC par mois en moyenne (40 euros).

  • HébergementCasa Cotarelo, avec Sara (cotarelohostal@gmail.com), l’hôte la plus attentionnée que nous ayons eue – véritable coup de coeur 
  • Guide : Onel Fernandèz (onelfb@nauta.cu, +53 58 74 72 17)

.

JOUR 2 – 3 : VIÑALES

Départ en début de matinée à bord de notre premier taxi colectivo pour la vallée de Viñales, cette vallée verdoyante à deux heures et demi de route de La Havane. Le trajet entre la capitale et cet écrin de verdure mérite à lui seul le détour : autopista (autoroute) quasiment vide, où calèches, chevaux, tracteurs, vélos et piétons doivent apprendre à cohabiter courtoisement. Inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, la vallée de Viñales offre un dépaysement immédiat.

On remarque très vite ces drôles de montagnes en forme de pains de sucre qui s’élancent dans un ciel bleu azur. Cet ensemble de monts karstiques semble être tiré d’un paysage d’estampe asiatique, comme on en trouve beaucoup dans le sud-est de l’Asie (au nord du Vietnam à la Baie d’Halong ou la vallée de Mai Chau, dans l’archipel de Koh Phi Phi en Thaïlande ou encore dans celui de la Baie de Bacuit à El Nido aux Philippines). Ici, ce sont des mogotes. Arborées d’une verdure tantôt verte pomme, tantôt vert émeraude, on ne peut que tomber sous le charme de cette vallée qui se dévoile sous nos yeux. Les collines sont parsemées de hauts palmiers, et à leurs pieds, des terres rouges de plantations de café et de tabac.

Les balades à cheval y sont légion et vous permettent de découvrir à allure moyenne les environs de ce petit village cubain, à l’abri de ces silhouettes géantes qui semblent comme veiller sur la quiétude des lieux. N’oubliez pas de passer par la casa de Marine, où elle et son mari vous partageront leur amour de la salsa !

  • HébergementVilla Koki y Any (+53 58 34 28 08, juliocesarcruz@nauta.com), vue à couper le souffle sur les mogotes
  • Cours de salsa : Lecciones de salsa, avec Marine et Armando – véritable coup de coeur 
  • Découverte des mogotes : Caballos de los Mogotes, 5h de cheval accompagné d’un guide français, excursion organisée par Marie
  • À savoir : tous les samedis soirs, l’artère principale de la ville devient piétonne. Les restaurants sortent les tables dans la rue. L’odeur de barbecue flotte dans l’air et se mélange avec celle des rhums artisanaux. Passé 22h, la rue principale se métamorphose en piste de danse géante où salsa et danses plus contemporaines alternent. Locaux et touristes se mélangent et savourent chaque instant.

.

JOUR 4 : JOURNÉE DE RÊVE SUR CAYO LEVISA

Non loin de Viñales se trouve Cayo Levisa, un îlot sauvage en plein récif corallien. Bordé d’un côté par une longue plage de sable blanc pur et de l’autre par une mangrove luxuriante. Eau translucide, hauts palmiers, sable au grain ultra fin… c’est la définition même de l’île paradisiaque. Cette dernière est accessible en bateau depuis Palma Rubia. Il est ensuite possible d’y faire du snorkeling ou de la plongée à la journée afin de partir à la découverte des richesses de ses fonds. Sinon, profitez-en pour justement ne rien faire du tout.

  • Excursion : réservée direction à Infotur en plein centre ville de Viñales, 46 CUC par personne avec transport et repas les pieds dans l’eau

.

JOUR 5 : PLONGÉE À MARÍA LA GORDA

À 150 kilomètres de Viñales, tout à l’ouest de l’île, vous arriverez face à une immense étendue de sable vierge. Bienvenue à La Bajada, village cubain le plus proche de María la Gorda, l’un des plus beaux spots de plongée de l’île. De renommée mondiale pour la beauté de ses fonds, mais aussi pour l’excellente visibilité que le site permet d’avoir quasiment toute l’année, María la Gorda accueille des plongeurs de tous niveaux. La température moyenne de ses eaux (entre 24 et 28 degrés) est également un atout indéniable.

Une fois sous l’eau, ce sont près de 40 spots de plongées qui s’offrent à vous. On y découvre du corail noir (espèce menacée), mais aussi des poissons multicolores, quelques fois des tortues, des éponges, des gorgones… Certains sites sont renommés pour leurs innombrables failles, grottes et canyons. C’est au coeur de ce paysage de carte postale que s’offre également à vous l’un des couchers de soleil parmi les plus beaux de Cuba.

  • Tarifs plongée : 35 CUC par plongée, package pour 5 plongées à 135 CUC et tarif dégressif jusqu’à 20 plongées ; 12 CUC le matériel de snorkeling
  • Centro Internacional de Buceó : directement relié à l’hôtel, rendez-vous le matin très tôt le jour même pour booker une plongée. Vous pouvez demander Rafael en instruction, très bon instructeur. Matériel OK et équipe professionnelle
  • Hébergement : Villa Costa Salvaje mais possibilité d’être hébergé directement à l’hôtel de María la Gorda, comptez alors en moyenne 130 CUC la nuit
  • Se rendre à María la Gorda : relativement difficile d’accès, le plus simple est de prendre un taxi privado. Nous avons passé 3 jours avec Alain (+53 52 87 78), et ce fut l’une de nos plus belles rencontres de ce séjour à Cuba – véritable coup de coeur 

.

JOUR 6 : PÉNINSULE DE GUANAHACABIBES

La Péninsule de Guanahacabibes est le point le plus à l’ouest de l’île. Toute cette région a été classée Réserve de la biosphère par l’UNESCO en 1987 et couvre plus de 101 000ha. À l’intérieur de ce joyau de verdure intact, on trouve la réserve naturelle de Guanahacabibes et son parc national, constitué d’une partie de la côte et incluant les fonds sous-marins, ce qui est rare.

On y trouve une faune développée : des oiseaux minuscules aux tortues marines, en passant par une colonie d’iguanes et de crocodiles. La flore quant à elle, est spectaculaire. Ceynotes, grottes abritant des chauves-souris, étendues de sable blanc, lagunes marécageuses où crocodiles cubains ont élus domicile, étendues arides rocheuses et lieu de villégiature d’iguanes mesurant jusqu’à 1,50 mètres. Si vous êtes à María la Gorda pour de la plongée, allongez votre séjour d’une journée supplémentaire pour visiter cette péninsule, vous ne le regretterez pas. Un guide et une voiture sont nécessaires.

  • Notre guide sur la journée : Diosmi (diosmi@nauta.cu) – véritable coup de coeur 
  • Notre chauffeur privé : Alain, voir coordonnées plus haut – véritable coup de coeur 

.

JOUR 7 : PLAYA LARGA & BAIE DES COCHONS

Playa Larga et Playa Gíron sont deux villages. Le dernier est célèbre pour son rôle joué lors de la Guerre Froide avec sa fameuse baie : la baie des Cochons. Entre ces deux villages de pêcheurs, on retrouve de nombreux spots de plongée et de snorkeling. Beaucoup d’amateurs de plongée y font donc un arrêt quasi obligatoire. Plus simple d’accès que María la Gorda. Permet également de faire une pause intéressante entre la longue route qui relie Viñales à Trinidad.

  • HébergementCaribe Star, jeune couple cubain adorable (magalis.perez@nauta.cu)

.

JOURS 8 – 9 : TRINIDAD, LA BELLE ENDORMIE 

Trinidad représente tout ce que j’aime : l’Histoire, la culture, la musique. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988. Ses maisons colorées, son peuple d’une gentillesse incommensurable, ses notes de musiques à chaque coin de rue… Une atmosphère magique vous entoure dès lors que vous posez un pied dans la ville. Une seule manière de savourer chaque instant ici : se perdre dans ses ruelles au pavé inégal, avec comme seul point de repère la plaza Mayor.

À Trinidad, prendre son temps est indispensable et pour cause, le temps ici semble comme s’être arrêté depuis quelques décennies. Les maisons coloniales aux couleurs vives vous entourent. Les groupes de musique cubains lancent quelques notes qui se perdent dans les ruelles. Aux premières lueurs du jour, ce sont le bruit des sabots des chevaux qui résonnent sur les pavés des rues lustrés. La plus belle ville du pays se mérite. Accordez lui plusieurs jours pour y flâner en toute liberté. C’est ici que la cubanita (l’art de vivre à la cubaine) semble être à son apogée.

  • À goûter : le cocktail canchancherra, qui ne se fait qu’ici !
  • À faire / à voir : assister au coucher de soleil depuis la tour du Museo de Los Banditos, se laisser envoûter en début de soirée à la casa de la Musicá, et finir le tout à l’Ayala Las Cuevas si vous souhaitez tenter l’expérience d’une danse au milieu des stalagmites (incroyable mais vrai : une discothèque à l’intérieur d’une grotte ! En guise de décor : des stalagmites réels où les cubains se déchaînent au rythme de musiques regeatton et latinos !)
  • HébergementHostal Mayra, simplement parfait, vous ne ferez pas plus central et authentique avec Mayra et son fils Adriano (hostalmayra@nauta.cu), tous deux plus qu’adorable – véritable coup de coeur 
  • Taxi : dans une belle Ford des années 55 (coche con clima), n’hésitez pas à contacter Ubaldo, un adorable cubain, +52 77 32 79 (ubaldo.llorente@cu.com)
  • Petite échoppe artisanale : Senia Martinez Bauza, dirección: Piro Guinart 310 entre Ruben Martínez Villena y Fernandó Hernández Heccheri

.

JOUR 10 : CAYO IGUANA

Dans les environs de Trinidad, deux excursions à la journée peuvent être réalisées :

  • cayo Blanco ou
  • cayo Macho

La dernière est aussi connue sous le nom de cayo Iguana, en référence à ces dizaines d’habitants : les iguanes. On accède à cette petite île en catamaran. Il faut compter environ 2 heures pour la traversée au départ de la playa d’Ancón (la page de Trinidad). Une fois arrivé sur place, c’est un écrin de farniente qui s’offre à vous… Cayo Iguana est véritablement une halte paradisiaque à ce séjour. Sa plage vierge est simplement parfaite. Les iguanes sont inoffensifs bien évidemment :)

 

.

JOURS 11 – 12 : HABANA VIEJA

Nous finissons notre séjour avec deux jours passés dans la capitale cubaine. Au rythme de la salsa, des mojitos mais aussi des tuktuks qui deviennent notre nouveau moyen de transport. Partez à la découverte de la capitale cubaine, seul ou accompagné d’un guide (par exemple Onel dont j’ai mis les coordonnées plus haut).

 

///

 

BUDGET

Ces informations sont données à titre d’information et sont basées sur ma propre expérience de voyage. À savoir que nous avons fait le choix :

  • de séjourner en casas particulares
  • de voyager en taxis colectivos
  • d’alterner les repas en casas et restaurants (les deux se valent niveau tarifs)

 

VOL INTERNATIONAL

Compter entre 400 et 600 euros en moyenne. Les vols les moins chers seront généralement au départ de Paris ORY avec Corsair. Pour des départs de province, il est très facile de trouver des correspondances également avec Air France. Nous avons pris Ibéria pour notre part.

HÉBERGEMENTS

Comme expliqué plus haut, nous avons fait le choix de séjourner dans les casas particulares. Coût moyen par nuit : entre 20 et 35 CUC. Plus un endroit est touristique, plus vous trouverez des casas bon marché.

REPAS

Les repas sont une part importante du budget d’un voyage à Cuba. Les tarifs sont quasiment identiques à ceux que l’on connaît en France :

  • pour un petit déjeuner, compter 5 CUC dans tout le pays
  • pour un déjeuner, cela sera généralement autour de 10 CUC
  • un dîner en casa ou au restaurant vous reviendra entre 12 et 15 CUC
  • cocktails : entre 1 CUC et 3 CUC selon les endroits

ACTIVITÉS

  • Ticket d’entrée à la casa de la Musicá, 1 CUC
  • Tarif d’entrée en discothèque (par exemple La Cuevas à Trinidad) : 5 CUC, incluant une boisson

INTERNET

Les cartes internet s’achètent à l’unité à 1 CUC de l’heure. Elles sont valables 1 mois après la première utilisation. Il faut acheter une carte, valable ensuite dans tout le pays. Je vous conseille de prendre dès que possible une carte 5 horas.

TRANSPORTS

Très variable. Il y a autant de prix qu’il y a de moyens de voyager. Comptez en moyenne 10 CUC pour 1 heure de trajet (exemple : un trajet La Havane > Viñales vous coûtera 20 CUC, un trajet Viñales > MarÍa la Gorda vous coutera entre 30 et 35 CUC si vous êtes deux etc…). À négocier avant de monter dans le taxi, bien évidemment.

 

Au final, pour 12 jours de voyage itinérant, à deux, nous en avons eu chacune pour 1 200 euros, incluant le vol international.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.