Conseils pour profiter de sa journee au Machu Picchu

Le Machu Picchu fait parti des temps forts de tout voyage entrepris au Pérou. C’est pour cette raison que j’ai décidé de faire un article qui vous permettra de mettre toutes les chances de votre côté pour profiter au mieux de cette journée d’exception et éviter toute déception !

Avant tout, je vous invite à lire cet article, dans lequel je vous présente les 3 options pour vous rendre au Machu Picchu par transports en commun (train, bus) et marche. A savoir qu’il est aussi possible de se rendre à la Cité Inca par le biais d’un trek de plusieurs jours, mais pour cela, réservez votre tour bien à l’avance (plusieurs mois pour l’Inca Trail) et surtout un budget en conséquence (ne comptez pas débourser moins de 200€ par personne et jusqu’à 600€ pour les plus coûteux).

Prevoyez votre jour de visite au machu picchu

Il est vivement conseillé de réserver votre billet d’entrée pour le Machu Picchu à l’avance. Achetez votre billet directement sur le site officiel : machupicchu.gob.pe (évitez les agences qui se prennent généralement une commission de 15 à 20%). Acheter son billet à l’avance revient à laisser de côté l’imprévu car vous ne pourrez changer la date une fois celle-ci décidée mais la déception de se voir refuser l’entrée du site pour cause de surpeuplement serait d’autant plus embêtante, non ?

À noter : le site est limité à 2 500 entrées par jour

Reposez-vous la veille de l'ascension au Machu Picchu

Vous voilà arrivés à Aguas Calientes, ville-étape obligatoire lors d’un passage au Machu Picchu. Elle est en effet la seule ville située en contrebas du site. Inutile d’y arriver très tôt dans la journée, mais assurez-vous d’y arriver à minima la veille de votre ascension et dans la mesure du possible, pas trop tard dans la journée. Cela vous permettra en effet d’acheter vos billets de bus pour la montée du lendemain matin et d’éviter la foule qui se presse aux aurores pour acheter ses tickets. Si vous faites le choix de réaliser l’ascension à pied : profitez-en pour vous coucher tôt et être reposés.

C'est le jour J : levez-vous tôt pour le Machu Picchu

Certains guides (comme le Routard), vous conseilleront à l’inverse de ne pas vous presser en raison de l’amas de touristes venus eux aussi assister au lever de soleil sur le Machu Picchu… mais ce n’est pas mon avis. Que vous choisissiez de faire l’ascension en bus ou à pied, il me semble nécessaire de faire en sorte de se lever tôt (voire très tôt) afin de mettre toutes les chances de votre côté pour accéder au site avant la foule. Vous n’irez à priori qu’une fois au Machu Picchu dans votre vie, alors autant mettre toutes les chances de son côté pour en profiter pleinement non ? 😊

À titre d’indication, nous nous sommes levés à 3h du matin pour commencer à faire la file d’attente pour les bus, qui, à partir de 3h30, commence déjà à tirer en longueur. Oui, vous n’aurez pas le site pour vous seul, mais vous aurez au moins la chance de découvrir ainsi la Cité du Machu Picchu à son ouverture, au moment du lever du soleil. Un moment magique, qui peut être accompagné d’un peu de brume au sommet…

Organisez à l'avance votre visite du Machu Picchu

Le site du Machu Picchu se divise en 2 zones : la zone agricole, qui servait à la récolte de la pomme de terre, du maïs, et qui présente des terrasses de culture ; et la zone citadine avec ses édifices de pierres, ses escaliers qui serpentent entre canalisations et murets, le tout longeant la falaise.

Voici mes conseils pour cette visite du Machu Picchu :

    • Pour profiter au maximum de cette journée, commencez dès votre arrivée par vous diriger vers le fond du site, endroit où les touristes ne sont pas encore. Vous pourrez ainsi déambuler dans les ruelles encore désertes et faire des photos incroyables
    • Puis, en milieu de matinée, commencez l’ascension Wayna Picchu ou de la Montaña. Une fois en haut, profitez-en pour y prendre un encas (glissé au préalable dans votre sac). Attention, il est interdit de manger sur le site, pensez-donc à ne rien laisser derrière vous et à laisser le site aussi majestueux et propre qu’à votre arrivée. Après cette ascension, faites une pause bien méritée : admirez la vue, récupérer de votre courte nuit… profiter des environs 😍
    • En début d’après-midi, le site est alors envahi par les touristes : visitez les monuments périphériques comme la porte du Soleil (qui offre une vue superbe après 1h30 de marche)
    • Revenez ensuite sur le site en fin de journée, quand les touristes commencent à quitter les lieux. Attention : le dernier bus part à 17:30, si vous le manquez, vous devrez rentrer à pied et le plus souvent, cela se fera à la nuit tombée ; une lampe frontale sera donc la bienvenue. Il est aussi possible de choisir d’assister au coucher du soleil, un moment incroyable

Quels vêtements pour le Machu Picchu ?

Visiter le Machu Pichu, c’est la garantie d’une journée au bout de laquelle la fatigue se fera ressentir ; vous serez épuisés tant physiquement (par la montée des marches, nombreuses!) que mentalement, suites aux émotions suscitées par l’incroyable beauté du site. Un seul mot d’ordre : être prévoyant. Voici une liste des objets à avoir avec vous lors de cette journée :

Vêtements :

  • un débardeur ou t-shirt pour être en mesure d’ajuster les couches d’habits en fonction de la météo, des efforts physiques et des moments de pause (personnellement je ne jure que par Odlo et ils m’ont accompagnés durant toute la durée de mon séjour en Amérique Latine)
  • haut manches longues pour quand vous prendez votre encas. En altitude, vous perdez en moyenne 2°C tous les 300 mètres et le Machu Picchu culmine à 2430 mètres, je vous laisse faire le calcul. Les hauts techniques sont particulièrement adaptés car ils régulent la chaleur et s’adaptent à la temperature de votre corps 
  • veste imperméable, j’ai une veste softsheel qui supporte l’humidité tout en étant assez légère et peu épaisse
  • veste type doudoune compacte
  • une bonne paire de chaussures de marche, pour ma part j’ai choisi une paire Salomon, imperméables et ultra légères, dans lesquelles je suis vraiment à l’aise pour de longues heures de marche 🥾
  • … et qui dit treks, dit paires de chaussettes. C’est presque aussi important que les chaussures en elles-même. Et là, je vous conseille une marque bien particulière car c’est celle que j’utilise au quotidien, que ce soit pour les randonnées du dimanches, le footing/sport en semaine ou les séjours plus longs : la marque Danish Endurance est vraiment top et increvable ! 🧦
  • une bouteille d’eau
  • un petit encas (fruits, fruits secs ou boisson prête à boire) – il est interdit de manger au Machu Picchu
  • en fonction de l’époque de la visite : cache-cou multi usage + gants bonnet 🧤🧣
  • de quoi vous protéger du soleil : chapeau/bob/casquette 🧢/paire de lunettes 🕶️/ crème solaire

Sous-pantalon technique

Pantalon technique

Sous-pull technique, laine de mérinos

T-shirt technique

Veste doudoune légère North Face

Chaussettes techniques chaudes et anti-ampoules

Chaussures trek imperméables 

MATÉRIELS :

Et bien sûr de quoi immortaliser ces moments ! Appareil photo, Gopro… 

  • appareil photo, je vous mets ci-dessous les liens de deux que j’utilise : un Réflex Canon, et un hybride Panasonic Lumix (le meilleur rapport qualité/prix sans hésiter, un véritable couteau-suisse de la photographie)
  • GoPro… mais également les accessoires indispensables de la GoPro : son harnais, sa perche téléscopique (pensez à la carte mémoire supplémentaire)
  • pour les fan d’images incroyables, un drone ! Le DJI Mavir Air 2 est l’allié parfait pour son encrombrement, son poids et sa qualité

Appareil photo Panasonic Lumix hybdride

Reflex Canon 200D ultra léger

Zoom pour Canon 24-105 mm

GoPro

Drone DJI Mavic Air 2

Harnais GoPro

Stick GoPro