Visayas : pourquoi aller à Bohol et Panglao lors d’un séjour aux Philippines ?

Présentation rapide

Bohol est un petit caillou de terre situé entre plusieurs îles des Visayas (on explique ce que c’est ici). Les principales îles voisines sont :

  • à l’ouest : les îles de Cebu et de Negros ;
  • au sud : l’île de Siquijor ;
  • à l’est : l’île de Leyte.

Les îles sont toutes facilement accessibles entre elles par ferry. Voici une carte pour vous aider à mieux situer Bohol :

 

Capture d’écran 2015-06-20 à 14.23.37

 

Bohol se distingue aussi de Panglao ; une île plus petite, située dans le sud. Les deux îles sont reliées entre elles par deux ponts, si bien qu’on dirait que les deux îlots ne forment plus qu’un seul ensemble. La majorité du tourisme est concentré sur l’île de Panglao, qui est extrêmement bien développée au niveau de l’offre hôtelière et de la restauration.

 

Bohol a été la première étape dans notre voyage aux Philippines, et  comme nous allons l’expliquer dans la suite de cet article, Bohol et Panglao rassemblent à elles seules beaucoup de caractéristiques pour vous assurer un séjour détente bien mérité.

 

 

Où dormir ?

Nous avons séjourné au Royal Paradise, un petit hôtel à 25€ la nuit avec vue sur la mer. L’avantage de cet hôtel est sa proximité avec une petite plage très très peu touristique, située sur la côte est de Panglao. L’hôtel propose également de vous réserver une journée en bateau avec un pêcheur pour vous rendre à Pamilacan, une île d’où il serait possible d’admirer des dauphins à des heures très matinales (5h du matin). Les petits déjeuners sont compris dans le prix et le complexe est tenu par de jeunes locaux. Il est aussi possible de louer un scooter. Attention, les prix sont un peu plus élevés qu’ailleurs en Asie, mais cela reste toujours très abordable.

 

Pourquoi cette destination ?

Plusieurs raisons :

  • au coeur des Visayas, un bel aperçu de ce que renferme cette partie de l’archipel ;
  • une zone développée pour le tourisme (offre hôtelière évoluée avec petit déjeuner très répandue) : après la Birmanie, nous avions envie de faire relax, et de pouvoir se reposer dans un endroit où on prendrait soin de nous ;
  • une zone touristique, certes, mais pas que : cette partie des Philippines n’en est pas encore au point de Borocay ! Il reste des petits endroits isolés où les touristes n’ont pas pour habitude de venir s’y perdre ;
  • possibilité de : voir des dauphins au large de l’île, nager avec des requins baleines à proximité de l’île de Cebu (nous parlerons de cela dans un autre article consacré aux requins baleines) ;
  • des particularités propres à cette île : les Chocolate Hills et le tarsier y ont élus domicile !

 

Tout ça on fait qu’on a eu envie de jeter un oeil de ce côté de l’archipel. Une bonne façon bien à nous de lâcher prise après le sentiment d’oppression en Birmanie et une manière de finir en beauté nos deux mois de roadtrip en Asie !

 

Capture d’écran 2015-05-22 à 11.16.37

Capture d’écran 2015-05-22 à 11.21.03

Capture d’écran 2015-05-22 à 11.19.12
Aux Philippines, le temps nuageux peut laisser place l’instant d’après à un temps lumineux et ensoleillé

Capture d’écran 2015-05-22 à 11.18.53

Capture d’écran 2015-05-22 à 11.21.36 Capture d’écran 2015-05-22 à 11.20.08 Capture d’écran 2015-05-22 à 11.21.17 Capture d’écran 2015-05-22 à 11.22.21 Capture d’écran 2015-05-22 à 11.23.14

Laisser un commentaire