Spécialité locale vietnamienne : le café (ca phé sua)

En tant que l’un des premiers exportateurs mondiaux, le café est aux vietnamiens ce que la baguette est aux français : une institution à part entière. Nous avons pu découvrir à Hanoi le très répandu « ca phé sua ». Il s’agit là d’une manière différente de consommer le café, et surtout, de le préparer.

 

Dégustation

Il y a deux manières de consommer le café vietnamien : soit chaud, soit glacé. Juste là, rien d’extraordinaire. Ce qui change réellement dans le café vietnamien, c’est qu’il s’agit d’un café au lait concentré. Et c’est cette nuance qui change tout ; surtout le goût donné au café.

Le lait concentré permet de sucrer la boisson juste comme il faut, en lui procurant un petit goût de noisettes. C’est excellent, et vous n’avez pas besoin de rajouter quoi que ce soit. Le lait concentré permet en effet d’adoucir la saveur du café vietnamien, qui à la base, est très fort.

 

Où en acheter ?

Vous en trouverez vraiment partout : Hanoi regorge de petits cafés en terrasse qui proposent pour notre plus grande joie ce type de boisson. Que ce soit chaud ou froid, c’est un régal. Le prix oscille entre 25.000 VND (0,90€) et 60.000 dans les lieux touristiques ou en plein cœur de la vieille ville d’Hanoi.

 

Comment se faire son propre café sua

Pour préparer cette boisson, les vietnamiens utilisent un filtre individuel qui permet de filtrer directement le café moulu dans la tasse : il s’agit d’un ca phé fin (prononcez « café fine » ; vous pourrez vous en procurer pour 30.000 VND un peu partout, environ 1€).

Une fois le café filtré, vous ajoutez le lait concentré qui se glisse directement au fond de la tasse. A vous de doser et de mélanger ensuite. Puis, vous versez le tout dans un grand verre rempli de glaçons.

 

Commander un café vietnamien au lait concentré :

Café chaud : cà phê sữa nóng (prononcez : ca-fay sou-ah nowng)
Café froid : cà phê sữa đá (prononcez : ca-fay soo-ah dah)

… et surtout : bonne dégustation !

Laisser un commentaire