Shangli, village typique du Sichuan

Shangli (en chinois : 上里) est un petit village historique encore préservé, localisé près de la ville de Ya’an, à environ deux heures de route de Chengdu. Shangli est avant tout connue pour son riche passé en tant que l’un des arrêts majeurs de la Route de la Soie.

 

Point historique

La Route de la Soie était le nom donné au réseau des routes commerciales qui reliaient l’Asie et l’Europe de l’Antiquité à la fin du Moyen-Age occidental. Elle tire son nom du bien le plus précieux qui y transitait : la soie, qui était fabriquée en Chine. D’autres denrées empruntaient les différentes routes, tels que bijoux, épices, pierres précieuses… L’un des principaux points de départ de la Route de la Soie étant Chang’an, l’actuelle X’ian, à l’époque capitale de la Chine. Les caravanes – moyen de transport utilisé – se dirigeaient alors vers les régions du Gansu et du Xinjiang, situées entre le Tibet et la Mongolie (et pas si loin de Chengdu, si on fait abstractions des proportions éléphantesques de la Chine).

 

L’image populaire que l’on a de la Chine est celle-ci : un stéréotype qui détient l’art du mariage des contraires. A la fois authentique et contemporaine, elle est citadine et rustique. On imagine aisément les maisons de thé bruyantes, le silence religieux qui régnerait dans un parc ou encore les heures passées par les vieillards à contempler l’agitation de la vie alentours. Cette idée de la Chine qui reste gravée dans nos esprits est presque utopique, et chaque touriste le remarquera dès sa sortie de l’aéroport.

 

Mais alors, où sont passés ces vendeurs de chefs-d’œuvre fait mains ? Ces bicoques en bois vieilli et ces endroits si paisibles et agréables ? Hé bien, à Shangli ! La ville offre en effet un panachage miniature de toutes ces images que l’on a de la Chine.

 

S’y rendre

Au départ de Chengdu, il faut se rendre à la station Xinnanmen Bus Station (新南门汽车站), situé au centre ville. Xinnanmen rassemble tous les caractéristiques d’un petit aéroport : contrôle à l’arrivée, gates et grand hall d’attente. Au guichet, demander à se rendre à Ya’an (雅安). Le trajet coûte 50 yuans et des départs ont lieu régulièrement. Il faut compter environ une bonne heure et demie de trajet. Les bus sont relativement confortables et spacieux.

 

Arrivés à Ya’an, des minibus font le relais pour vous déposer à Shangli. Les 20 kms qui séparent Ya’an de la fameuse ancienne ville chinoise vous coûteront 6,5 yuans et vous serez finalement sur place en 30-40 minutes. Le trajet qui s’offre alors à vous est superbe (et à la fois quelque peu effrayant) : la route étroite et sinueuse s’insère à flanc de montagne, sans garde fou à droite ni filet sur les roches abruptes à gauche. Les minibus un peu vieillots (mais aux sièges Louis Vuitton, tout de même !), crachottent et suffoquent quelque peu en montée. La population locale semble éloignée de tout, nous étions évidemment les seuls laowai (signifie étrangers, en chinois).

 

 

Arrivés à Shangli

Nous voici déposés au milieu de nulle part : montagnes en arrière plan et végétation environnante luxuriante. Surplombant de sinueuses rivières et cascades, le passage d’un pont de pierres nous a permis de rejoindre Shangli. Sur un marché de rue, des femmes jeunes et un peu moins jeunes vendaient leurs fruits et légumes frais à même le sol, d’autres des objets de perles confectionnés (j’imagine) à la main.

 

Shangli

Shangli

 

Il faut savoir que Shangli compte encore des résidents locaux, en général des personnes assez âgées, en dépit du fait que le tourisme ait pris une place prépondérante dans l’économie et la survie de ce petit village. De nombreux guesthouses et hôtels ont donc fatalement pris place pour offrir gîte et couvert aux voyageurs hasardeux de découvrir l’authenticité de la ville de plus près.

 

 

Ce qu’il y a à voir / à faire

Perdez vous au milieu de la ville

… qui n’est pas très grande mais qui regorge de petites échoppes où sont vendus produits artisanaux : bracelets, colliers, sculptures… et parsemés de restaurants de cuisine sichuanaise.

 

Shangli

 

Participez à une cérémonie du thé

et laissez votre hôte vous compter l’histoire du thé dans cette région de Chine. Comme nous l’a dit le nôtre : « Tea is for friends, we share our tea to be kind » (le thé est pour les amis, nous le partageons pour être sympathiques).

 

Shangli

 

Aventurez-vous autour de la ville

Après avoir passé un pont de fortune, vous vous engouffrerez ainsi dans une forêt de bambous où araignées et serpents seront vos voisins les plus proches (véridique).

 

Shangli

 

Mangez dans un petit restaurant de rue

Et goûtez donc (si ce n’est pas chose faite) au poivre du Sichuan : ces petites baies qui ont pour effet d’anesthésier la bouche. Surprenantes au premier abord, on aime ou on déteste. A vous de voir, mais dans tous les cas, à essayer sans conteste.

 

Shangli

 

Pratiquez votre chinois !

Ou du moins essayez ; les locaux seront ravis de voir des européens parler la langue de Confucius.

 

Shangli

 

Observez les fameux joueurs de mahjong

Que ne serait pas le Sichuan sans ses joueurs de mahjong qui prennent possession des rues pavées : même les plus jeunes s’y mettent, et ils se débrouillent plutôt bien !

 

Shangli

 

 

Quelques photos, comme si vous y étiez

 

Shangli

Shangli

Capture d’écran 2014-10-07 à 18.48.06

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

Shangli

 

12 Replies to “Shangli, village typique du Sichuan”

  1. Comme c’est sympa, cette petite ville chinoise typique, et aussi et surtout il y a de la verdure : profitez en. L’air doit être plus respirable non ?
    Images choisies qui donnent bien le ton, merci de ce partage…

    1. Oui l’air est en effet plus respirable, c’est agréable.
      Chengdu aussi connaît ses journées de ciel bleu et d’air non-pollué, ça dépend de son humeur en réalité !

  2. Salut à vous ! De bonnes photos qui me donne déjà plus envie de venir. C’est pas trop la sur-population au moins… Bisous à vous deux, Laurent

  3. Bonsoir à vous deux, je reconnais l’image de la Chine traditionnelle par rapport aux métropoles où le changement est vertigineux. La nature est belle ainsi que l’environnement, comme dit Laurent, j’ai presqu’envie d’aller vous voir. Le thé est un produit très convivial et : « Tea is for friends, we share our tea to be kind » est typiquement asiatique, en Asie, on offre le thé aux « invités de marque » !! J’ai vu aussi les plats chinois qui sont très appétissants, je reconnais poulet, to fu, beignets de crevettes et un plat qui ressemble au bœuf. En avez-vous gouté ? Le poivre de Sichuan est réputé et très cher en Asie.
    Les chinois des métropoles sont-ils plus heureux que ceux de la campagne ? C’est une question à se poser. Que de différences entre les maisons de Chengdu et celles Shangli. Je vous embrasse

    1. Oui, nous mangeons beaucoup de boeuf, ici cela semble très répandu, même plus que le poulet ou que le tofu ! Les nouilles sautées aux légumes et boeuf sont en général très bonnes et faites maison le plus souvent. Nous ferons à ce propos un article sur les meilleurs restaurants des alentours lorsque nous serons en mesure de baragouiner quelques mots en chinois pour parler avec nos hôtes, cela sera plus intéressant !

      Pour répondre à ta question Papé, les ruraux ne semblent pas forcément plus heureux que les citadins, mais en tout cas ils semblent plus apaisés, moins stressés et sont envieux de découvrir les européens. Ils sont généralement très gentils et restent interloqués lorsqu’ils voient des visages peu familiers : les nôtres. Nous avions au début quelques fois le sentiment de n’être pas à notre place mais leurs regards traduisent en fait de la curiosité et non de l’animosité à notre égard… il faut juste s’y habituer

  4. Quelles magnifiques couleurs. …et même si ils ne paraissent pas plus heureux qu’en ville les habitants au moins respirent bien et ne vivent pas à l’étroit. …et au contact d’une telle nature ils sont forcément « plus près du ciel »….en tout cas merci à vous deux car c’est un réel plaisir de se connecter sur votre site pour y découvrir de nouveaux articles et photos qui font si bien voyager! Quelle merveille cette technologie qui nous permet ainsi d’embarquer avec vous sur des continents aussi loins de nous! Je ne vous l’avais pas encore dit sur ce site ….c’est chose faite! Merci! Et gros bisous pluvieux de Paris…Sylvie

  5. J’allais oublier. …bravo pour la plume et l’art photographique …vous êtes très doués!

    1. Merci Sylvie pour tes commentaires touchants et pour tous les compliments essuyés :)
      On espère vous faire voyager un peu avec nous grâce à ce blog, merci de nous donner cette satisfaction de part vos commentaires qui nous font toujours plaisir.
      Bisous brumeux de Chengdu.

      1. C’est mission accomplie. …nous voyageons à vos côtés avec juste un léger décalage horaire….merci encore

  6. Je ne vais pas répéter les propos de toute la famille, mais je tiens quand même à vous dire que votre blog est génial !!!! écriture et photos. Nous pensons bien à vous malgré tous ces kilomètres qui nous séparent. Nous vous faisons plein de bisous des Ardennes et je suis sûre que toutes ces images resteront gravées à jamais dans votre mémoire.

  7. Bonjour,
    Avez-vous dormi à Shangli ou avez-vous fait l’aller / retour Chengdu-Shangli ?
    Merci pour toutes vos infos qui m’aideront à préparer mon prochain voyage.

    1. Bonjour Evelyne,
      Nous avions un domicile à Chengdu, alors il nous a suffit de prendre un bus au départ de Chengdu pour nous rendre à Shangli.
      L’A/R se fait aisément dans la journée :)
      Bonne découverte de ce village !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.