Conseils pour préparer son sac à dos (quand on est une fille)

Article initialement fait pour un départ en Amérique Latine. Mais cette check-list peut également servir de base à votre préparation d’un roadtrip en Asie, en prenant un peu moins en considération les indications pour les vêtements ultra chauds, type bonnets, gants, écharpes (à proscrire en Asie, à moins que l’on ne se rende dans les confins de l’Himalaya) et / ou matériel de survie type sac de couchage duvet. 

Ca y est ! Décision est prise de partir en Amérique Latine. Le passeport n’attend qu’à être tamponné, l’appareil photo qu’à être dégainé et le sac qu’à être confortablement posé sur nos épaules.
Mh… mais attends, dans ton sac à dos, tu as mis quoi ?

 

Quand on pense Amérique Latine, on pense bien vite à ses paysages ensoleillés et lumineux. A ses lamas cracheurs et à ses jolies plages esseulées paradisiaques. Mais on pense aussi à ses sommets qui culminent à plusieurs milliers de mètres d’altitude, à ses déserts de sel à n’en plus finir. Alors maillots de bains et lunettes de soleil -oui- mais aussi bonnet, gants et polaire. Le tout qu’il faut tenter de faire tenir dans un sac à dos de quelques dizaines de litres. Mission impossible ? Mais non…

 

Choisir son sac

Un « bon » sac à dos de road-trip, c’est quelque chose qui à un coût. On va éviter le premier prix car il s’agit tout de même du bagage que l’on va trimballer sur le dos pendant plusieurs semaines. Un mot d’ordre : le con-fort. Le choisir :

  • Avec un poids plume (oui, il sera déjà suffisamment lourd une fois rempli) ;
  • Avec une ceinture rembourrée et matelassée sur les côtés (pour pouvoir faire reposer le poids sur les hanches plutôt que sur la colonne vertébrale) ;
  • Avec un mécanisme d’aération sur le dos (pour éviter la transpi après 2h de marche).

.

L’avantage d’avoir visité le Vietnam un an auparavant : j’ai eu deux sacs parfaitement utilisables contrefaits et de toute aussi bonne manufacture (ben oui, tu pensais vraiment que ton sac North Face avait été fait en Alaska ?) pour la modique somme de 30 et 15€. Non, je n’en suis pas fière, mais bon, au moins, ces dépenses là sont un coût en moins.

On pense à prendre un sac à dos de 60L (environ) et un autre plus petit pour les excursions plus courtes à la journée. Mon choix s’est porté sur une imitation de un modèle Jack Wolfsin, d’une contenance de 65L et sur un petit sac à dos Decathlon 22L.

 

Sac 60L JW

 

Que mettre dans ton sac

 Habits : les hauts

  • l’incontournable polaire : tu as moins la classe avec une polaire qu’avec un gros pull brandé Nike ou Adidas, je te l’accorde, mais tu seras bien content(e) d’avoir ta polaire quand il fera -15° dehors. Tout bêtement, j’ai acheté la mienne à Décathlon avant le départ pour la Chine et elle m’a bien servie, même en Asie !
  • 1 haut manches longues léger (pour les soirées chaudes où l’humidité s’invite : les moustiques aussi, et certains moustiques tigres ne sont pas les bienvenus ; porteurs de la dengue pour rappel)
  • 1 haut manches longues chaud : à mettre en dessous de la polaire
  • 3 débardeurs
  • 2 t-shirt manches courtes
  • 1 veste imperméable, pour ma part j’ai une veste softsheel avec capuche qui supporte l’humidité tout en étant assez légère et peu épaisse
  • 1 gilet ou 1 gros pull supplémentaire pour les longs trajets en bus / train où la clim est à son plus haut point
  • deux sous-pulls ML thermiques* : indispensable, à mettre en première couche (à même la peau). Sert à évacuer la transpiration tout en vous gardant au chaud. L’avantage des matières thermiques ? Pas de mauvaises odeurs car la sueur est renvoyée vers l’extérieur et on reste au sec. Pour être efficace, il doit être moulant (sans trop serrer bien sûr).
*Laine de Mérinos ou vêtements synthétiques ?
2 possibilités pour un vêtement thermique : les synthétiques d’un côté, ceux en laine de Mérinos de l’autre. Outre un prix qui divise dans un premier temps, les vêtements thermiques en laine de Mérinos possèdent un nombre considérable d’avantages. Aucune odeur, adapte parfaitement la température de votre corps en fonction des fluctuations extérieures (vous serez au chaud par temps très froid mais également protégé s’il fait bon), très légère et sèche rapidement. Pour le grammage, j’ai choisi un vêtement à 200g/m² (pour un apport important de chaleur pour des activités moyennement intenses par temps froid) et un autre à 250g/m² (apport de chaleur très important ; réservé à des activités peu intenses par temps très froid = dormir dans une tente dans le désert de Sel à même le sol). Budget : 89 et 92€ au magasin le Vieux Campeur à Strasbourg.

 

Habits : les bas

  • pour être à l’aise, je ne recommande rien d’autre que les leggings, c’est très subjectif mais j’en embarque 2 dans mon sac
  • 1 pantalon type « lin » pour être à l’aise par temps de chaleur : assez léger à porter mais peut faire office de vêtement plus habillé au besoin
  • 1 short
  • 1 pantalon léger comme on en trouve beaucoup en Asie
  • 1 collant chaud (au cas où)
  • 1 petite robe / jupe pour les soirées en ville et se sentir tout de même un peu coquette (ben oui)

 

Chaussures

  • 1 paire de petites baskets légères
  • 1 paire de tongues (pour faire face aux douches douteuses)
  • 1 paire de chaussures de trek : pour ma part j’ai choisi une paire de chaussure Salomon, imperméables et ultra légères, achetées chez Decathlon (comptez environ 80€)

salomon

Pyjama et cie

  • Sous-vêtements en suffisamment grande quantité (pour les filles, c’est plus simple : on peut facilement engouffrer 20 petites culottes dans un sac ; pour les garçons, débrouillez-vous pour ne pas porter le même caleçon 10 jours d’affilés…)
  • 1 pyjama léger
  • des paires de chaussettes

 

Autres

  • 1 écharpe + gants + bonnets
  • 1 chapeau
  • 1 paire de lunettes de soleil
  • 1 maillot de bain
  • 1 serviette microfibres
  • 1 sac de couchage en soie (3€ au Vietnam)
  • 1 sac de couchage en duvet*
*Comment choisir un sac de couchage adapté ?
Il faut prendre en compte à la fois le poids (peut varier en 800g et 2kg), l’encombrement / le volume (entre 8L et 20L, à faire entrer dans un sac de 60L cela peut vite être contraignant…) et bien sur les températures maximales (pour un trek au Salar d’Uyuni par exemple, assurez-vous que votre sac supporte des températures jusqu’à -15°. Attention les prix peuvent facilement s’envoler (entre 250 et 400€) ! A noter qu’il existe des sacs de couchage en matières synthétiques, moins performants mais aussi bien moins chers (à partir de 175€). NB : j’ai acheté le mien au Vieux Campeur à Strasbourg pour 335€, 835g de duvet de canard, supporte des températures jusqu’à -16°, représente 11L d’encombrement et 1,2kg.

 

Les accessoires

Electronique

  • un iPad pour permettre de passer le temps dans les longs trajets en bus et de pouvoir prendre quelques notes grâce à la super application « Notes »
  • un appareil photo -ou une GoPro- pour immortaliser vos plus beaux moments
  • une perche GoPro
  • chargeurs iPhone + GoPro
  • des cartes SD si on a peur de manquer de mémoire
  • un adaptateur éléctrique
  • un sèche cheveux mini format (pas obligatoire)

 

Survie en milieu hostile

  • des pochettes ziploc et / ou des « organisateurs de voyage » pour organiser votre sac à la perfection : trouver rapidement les objets dont vous avez besoin et protéger les plus importants des chocs, de l’humidité et de la poussière
  • une lampe dynamo (pratique car s’utilise sans pile)
  • une lampe frontale (pour les montées dans la nuit au Machu Picchu par exemple)
  • un ou deux cadenas assez costauds pour laisser les affaires en auberge
  • une couverture de survie
  • du savon de marseille + corde à linge
  • une pochette à documents importants à porter toujours sur soi, sous les habits et qui contient passeport, ID, permis, cartes bancaires
  • une pochette plus fine qui contient l’argent liquide et une copie du passeport (il est important de ne pas avoir tous les moyens de paiement au même endroit et de garder à proximité une copie des documents importants dans un endroit sûr)
  • pour les non hispaniques : un petit guide anglais-franco-espagnol ne sera pas inutile !
  • de quoi s’occuper durant les longs trajets en bus : écouteurs, bouquins…
  • de quoi grignoter : des fruits secs, des petits gâteaux… ça coûte une blinde d’acheter un paquet de cookies arrivé en haut du Machu Picchu !

 

Sanitaires

Une rubrique importante. Eviter de s’encombrer de choses inutiles n’est pas toujours chose aisée. On a vite envie de prendre ça, de rajouter ce petit ci, et … OUI mais NON. Voici les indispensables :

Trousse de toilette (spéciale fille)

  • brosse à dents + dentifrice
  • shampoing 2 en 1 démêlant (oui, oui, c’est important)
  • savon solide pour le corps (plus pratique qu’un savon liquide et plus économique)
  • nettoyant visage / eau micellaire
  • de la crème hydratante en petit format (rester hydratée, on a dit)
  • déodorant
  • coton / cotons tiges
  • crème solaire indice 50
  • des boules quies (ne sait-on jamais)
  • un masque pour dormir (ne sait-on jamais)
  • une solution démaquillante
  • pillule
  • protections hygiéniques et cie

 

Trousse de premiers secours et médicaments

  • Malarone® 100mg (traitement préventif antipaludisme en fonction des endroits où vous vous rendrez) :  prendre RDV dans le centre de vaccination internationale le plus proche de chez vous quelques semaines avant le départ pour faire le point avec un spécialiste
  • Spray anti-moustique (je conseille la marque Insect Ecran, testé et validé durant 2 mois en Asie)
  • Paracétamol
  • Motilium®
  • Antibiotiques large spectre : Amoxiciline® (le générique de Augmentin®)
  • Anti-inflammatoires : Ibuprofène®
  • Anti-spasmodiques : Spasfon®, Imodium® (légers), Tiorfan® (plus forts), Smecta®
  • Médicaments contre le mal des montagnes : Diamox®
  • Pommades : Biafine® (crème anti brûlures) + Fucidine® (crème antibiotique)
  • Désinfectants mains en solution hydroalcolique
  • Petites lingettes désinfectantes
  • Désinfectant : Biseptine® + bandes de gaz stériles
  • Pastilles purificatrices d’eau type Micropur®
  • Compeed® ou pansements « double peau » anti-ampoules (pour les treks)

 

Normalement avec cette checklist, vous voilà parés pour affronter le Monde ! A présent, penchez-vous sur votre prochaine destination

2 Replies to “Conseils pour préparer son sac à dos (quand on est une fille)”

  1. Bonsoir,
    Super tes conseils. Cela m’a donné des idées. Cela dit, dans la trousse de toilette tout comme dans celle de premiers secours, tu as oublié les préservatifs.
    Bonne soirée,
    Bretonnedecoeur

    1. Hello Bretonnedecoeur,
      Merci pour ton commentaire, il m’a bien fait sourire !
      Oui, c’est vrai, j’ai oublié ce « détail »… oups

      Tu envisages de partir où pour préparer ce sac à dos ? :)
      Bonne préparation de ton périple en tout cas
      Au plaisir de te lire,
      Elise

Laisser un commentaire