Los Saltos del Monday, joyau méconnu du Paraguay

Notre planète dissimule encore quelques endroits extraordinaires, de ceux dont on n’entend pas parler et dont ne trouve que peu d’informations dans les guides touristiques. Pour des raisons que l’on ne s’explique pas forcément : une situation géographique pas des plus avantageuses ou un attrait amoindri par la présence environnante d’autres grands lieux touristiques faisant ainsi de l’ombre à ces joyaux encore inavoués. Les chutes de Saltos del Monday font parties de ces recoins encore préservés, ce qui en fait un véritable régal pour les curieux qui se fraient un chemin jusqu’à elles.

 

Au Paraguay, à la frontière entre le Brésil et l’Argentine, se trouve ce trésor naturel. Sa situation géographique particulière – jouxtant les mondialement connues Chutes d’Iguazù qui ne se situent qu’à quelques kilomètres – confère à ce site un statut de « petites sœurs ». Pour autant, les chutes de Saltos del Monday n’ont pas grand chose, si ce n’est rien, à envier à leurs homologues argentino-brésiliennes. Elles en seraient même des concurrentes redoutables…

 

Pour quelles raisons se rendre aux Chutes Saltos del Monday ?

C’est à 8km de la ville frontière paraguayenne, Ciudad del Este, que coule tranquillement le Rio Monday. Il sinue au sein d’une épaisse végétation de forêt tropicale, qui appartient au Parc du Monday et qui s’étend sur une superficie totale de 9 hectares. Après plusieurs kilomètres, il chute brutalement au sein du canyon formé par le Paraná, offrant ainsi un spectacle incroyable. Imaginez une chute à pic de plus de 40m de haut, se faisant dans un bruit assourdissant, au milieu d’une brume lointaine entourée de vapeur d’eau. Le cours d’eau se sépare au gré des rochers saillants qui trônent au milieu de ce passage incessant d’une eau limpide totalement transparente et emplie d’écume.

Saltos del Monday

Saltos del Monday chutes

Saltos del Monday écume

Les voyageurs ne restent généralement dans la région des Trois Frontières que pour une durée de quelques jours ; le temps de faire le Chutes d’Iguazù et de s’immerger au sein de la triple-culture de cette région atypique. En vous laissant guider jusqu’aux chutes paraguayennes, vous ne pourrez qu’être charmé devant ce spectacle de la nature, visible dans un cadre que vous n’aurez de loin pas la chance d’avoir sur le site d’Iguazù : la solitude et le calme, avec pour seul véritable accompagnement le piaillement des oiseaux. Le parc naturel qui entoure les chutes regorge en effet d’une faune et d’une flore tout aussi riche l’une que l’autre.

 

Comment se rendre aux Chutes Saltos del Monday ?

Que vous vous situiez dans la ville brésilienne (Foz do Iguaçu) ou son acolyte argentine (Puerto Iguazù), vous rendre du côté paraguayen n’est qu’une formalité… et une bonne occasion pour dépenser vos premiers guaranis (monnaie locale). Ciudad del Este, en plus d’être la seconde ville la plus peuplée du pays, est aussi la capitale même du shopping paraguayen. Pas question pour autant de dépenser votre argent dans cette Zone Franca (zone franche).

 

Les chutes sont situées à moins d’une dizaine de km de Ciudad, dans la ville adjacente du nom de Présidente Franco. Jusqu’à alors, il ne semble pas qu’il y ait de bus directs pour vous y amener. Le meilleur moyen est encore de prendre un taxi ou de louer une voiture directement sur place. Il est possible de négocier avec le chauffeur de taxi de vous y déposer, vous attendre durant une durée donnée, puis de vous récupérer ensuite.

Saltos del Monday

Informations pratiques (tarifs juillet 2016)

  • Entrée : 30 000 guaranis, comprenant la visite du parc + l’ascenseur (moins de 5€)
  • Parking : 10 000 guaranis, si vous choisissez l’option de location de véhicule (environ 1,50€)
  • Pas de tarifs étudiants

 

Un dernier mot pour vous pousser à vous y rendre

Si ces différentes informations n’ont pas suffit à vous donner envie de vous rendre par vous même sur ce site d’exception, laissez-moi une nouvelle fois vous décrire le décor : tout autour de nous, rien ne pourrait déranger l’incroyable panorama qui s’offre à vous ; le paysage environnant n’est que végétation luxuriante. La rivière s’apprête alors à disparaître dans un tourbillon d’écume. La force de ce lieu provient aussi de la faible attente que l’on peut avoir en s’y rendant. Nous ne nous étions pas encore rendus aux Chutes d’Iguazù et c’est en qualité d’apéritif que nous nous sommes rendus sur ce site. Une sorte de mise en appétit qui n’a fait que confirmer l’intérêt que pouvait susciter ce lieu.

 

D’ailleurs, et afin que tous soient alignés sur le fait que ce petit bijou de la nature tarde à être connu et reconnu comme tel, voici une petite vidéo pour vous permettre de vous projeter un peu plus et avoir une idée plus précise de ce véritable joyau du Paraguay :

Laisser un commentaire