Lima, capitale gastronomique d’Amérique du Sud

Lima, c’est d’abord une capitale tentaculaire, où s’entasse près d’un tiers de la population du Pérou*. Mais c’est aussi une scène culinaire hors norme, qui élève la ville au rang de capitale gastronomique d’Amérique Latine. Lima est par ailleurs souvent le point de départ ou d’arrivée pour un séjour au Pérou : les voyageurs faisant ainsi le choix d’accorder 1 ou 2 jours à la capitale avant de partir à la découverte de toutes les autres merveilles que compte le pays…
 *environ 10 millions d’habitants pour une population globale de 30,5 millions, selon les estimations en 2015
.

Où aller à Lima ?

Deux quartiers font foi auprès des voyageurs et expats de la ville : le quartier de Barranco et celui de Miraflores. Miraflores est le quartier situé juste au dessus de Barranco, légèrement plus au nord. Il est plus proche du centre ville et de la plage, et reste l’un des quartiers les plus huppés de Lima, truffé de bars chics et de discothèques branchées.

.
Barranco est le repère des étudiants, poètes et artistes de la ville. Vous trouverez des graffitis sur bon nombre de murs de ce quartier animé. C’est aussi ici que vous pourrez déjeuner ou dîner dans un ancien wagon réhabilité. Le quartier de Barranco est agréable à visiter à pied. Les ruelles colorées sont formées d’allées jonchées d’arbres qui côtoient d’anciennes maisons coloniales. Barranco est aussi à proximité directe de la mer et de la plage, ce qui peut être un atout sans précédent pour les voyageurs qui envisagent de rester quelques jours dans la capitale péruvienne. Vous balader dans ces ruelles vous permettra de vous perdre au gré d’élégants cafés et restaurants d’architecture du 18ème siècle.
.
.

Où dormir à Lima ?

Nous avons séjourné au Barranco backpackers Inn, une auberge tout à fait correcte qui dispose d’une situation géographique est parfaite.
Prix : 33 soles par personne (moins de 9€) pour un lit dans un dortoir de 6, avec salle de bain personnelle et petit déjeuner. Étant 5, nous avions le dortoir pour nous, ce qui était parfait.
.

Que faire à Lima ?

Le Mercado de Surquillo

Le Mercado de Surquillo est idéalement situé à la limite du quartier de Miraflores. Expats comme touristes s’accordent à dire que c’est un véritable régal que de déambuler dans ce marché de produits locaux. Les allées colorées et chaleureuses du Mercado permettent de trouver des produits de qualité, au milieu d’un brouhaha incessant et d’un bazar organisé. Tout comme les marchés asiatiques, les marchés sud-américains mettent à dure épreuve nos normes d’hygiène européennes. Malgré tout, acheter et déguster les fruits frais trouvés sur les étales emplies est un plaisir sans précédent.
.
mercado-de-surquillo
Tous droits réservés @PhotoSouthAmerica

.

Se balader sur le Maleçon

Le Maleçon est le chemin de promenade qui longe la côté liménienne, il s’agit d’une balade agréable aux abords du quartier de Miraflores ; c’est un front de mer pittoresque, avec ses parcs vierges et sa vue imprenable sur la mer. Pour rejoindre ce petit coin de tranquillité, il faut marcher depuis les parcs du centre-ville en direction de la côte. Il est possible de faire des activités sportives qui laissent peu de chances à l’ennui : le parapente et le parachute ascensionnel. C’est d’ailleurs le seul endroit au monde d’où il est possible de voler aussi proche des buildings !
 .
malecon-lima
Pour une vidéo sur Maleçon, @YouTube
.

Se promener le long de la côte de Miraflores et du charmant quartier de Barranco

Comme expliqué plus haut, les quartiers de Microflores et de Barranco sont à la fois les plus connus et les plus touristiques de la ville. Les étrangers qui résident à Lima font le choix de s’établir le plus souvent dans ces quartiers où vit également l’élite liménienne. Assez éloignés de la culture locale de la ville, il est néanmoins possible de tomber sous le charme de ces ruelles typiques qui bénéficient d’une architecture coloniale. Le quartier bohème de Barranco vous séduira à coups sûrs ! Je vous conseille donc de vous perdre dans ces rues agréables, pour vous promener ensuite le long de la côte et pourquoi pas, regarder le soleil se coucher sur le Pacifique…
 .
lima-miraflores
Tous droits réservés @IntoTheWorld
lima-ocean-viewTous droits réservés @HotelB
sunset-malecon
Tous droits réservés @SALuxuryExpeditions
 .

Un peu à l’écart de Lima…

Sites archéologiques

Il existe de nombreux sites archéologiques dans les environs de la capitale péruvienne. Pour n’en citer que quelques uns : Pachacamac, Huaca Pucllana, Incahuasi… Pachacamac est sans doute le site archéologique le plus connu autour de Lima. Il s’agit d’un site pré-inca, situé à une trentaine de km de la capitale. Mais vous n’avez pas besoin de quitter Lima pour commencer à explorer les lieux historiques du Pérou. Construit entre 300 et 700 après J.C., le site de Huaca Pucllana est une grande pyramide, située en plein coeur du quartier touristique de Miraflores.
 .
Huaca Pucllana
Tous droits réservés @HotelB 

Le train de Lima à Huancayo : « el tren de la Sierra »

Une compagnie permet de relier Lima à Huancayo. Un trajet en train qui vous fera perdre votre souffle : le train atteint en effet un pic d’altitude de 4 829 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait la seconde ligne de chemin de fer la plus haute du monde (après la ligne qui relie la province de Qinghai en Chine à Lhassa, dans la Région autonome du Tibet qui culmine à plus de 5000 mètres !). Pour compenser le manque d’oxygène dû à l’altitude, une bouteille d’oxygène circule dans le train et les passagers se voient offrir une tasse de thé de coca, remède local contre le mal des montagnes, appelé soroche. A savoir aussi que la ligne étant particulièrement difficile, les trajets ne sont pas réguliers toute l’année. Le train propose ainsi des liaisons deux à trois fois par mois selon les saisons.

.

Un peu d’Histoire : pour acheminer les différents minéraux dans la région minière de Huancayo, une ligne de chemin de fer a été construite au cours du 19ème siècle. Le défi était de taille et pour cause… l’objectif étant de faire passer un train parmi les reliefs montagneux de la Cordillère des Andes. Des années de travaux furent nécessaires pour finalement faire sortir de terre les railles de ce chemin de fer désormais mythique. La prouesse technique de cette construction permit le développement économique de la région. Le tracé de cette ligne franchit quelques 60 ponts, 70 tunnels et près de 1200 virages. Certains possèdent un nom évocateur, tels que le Pont de la mort ou le Pont du diable. Certains virages étaient tellement abrupts qu’il fallut trouver des moyens pour contourner la difficulté géographique. Ainsi, la locomotive est amenée à effectuer une rotation pour changer de sens. Les 335 kilomètres sont réalisés un 12h, faisant de ce train l’un des plus lents au monde (environ 45km/h). Inauguré début en siècle dernier, le train transportait alors voyageurs et marchandises. Le temps des transports de marchandises étant de nos jours parfaitement révolu, les wagons offrent désormais un confort excellent aux touristes qui tentent l’expérience.

The Ferrocarril Central between Lima and Huancayo, Peru. Crossing the Andes, this train is the 2nd highest train in the world.Tous droits réservés @Traveldk

.

Transports de Lima à Cusco

Comme beaucoup de voyageurs, nous avions volontairement fait le choix de n’accorder que peu de temps à la capitale péruvienne, à regret. Mais il faut bien garder quelques découvertes pour les prochaines escapades :) Après 1 courte journée et soirée à Lima, nous partons dès le lendemain à destination de Cusco, ancienne capitale Inca…

Pour vous rendre à Cusco depuis Lima, plusieurs moyens pour plusieurs budgets :

  • le bus, comptez en moyenne 25h de trajet, avec des effets de mal de l’altitude possibles car la route monte à pic et atteint quelques sommets assez élevés. Néanmoins, le trajet est, parait-il, impressionnant et certains paysages à couper le souffle.
  • l’avion, moyen le plus simple mais pas le plus écolo ni le plus économique (environ 80€). Pour info, un taxi du quartier de Barranco à l’aéroport vous reviendra à environ 80 soles (20€ environ)
  • le train, possibilités selon les départs et les saisons de prendre le train de Lima à Huancayo et ensuite de prendre un bus de Huancayo jusqu’à Cusco, en passant par Ayacucho (première capitale de l’Empire Andin)
Si vous avez du temps devant nous et un peu de patience, le bus – en plus d’être l’occasion de vivre une immersion dans la culture locale – reste le moyen le plus efficace pour vous permettre de vous acclimater au pays (notamment au mal de l’altitude) et peut également être une alternative intéressante pour votre portefeuille.
.

La gastronomie locale

Comme présentée en début d’article, la cuisine péruvienne est connue comme étant l’une des meilleures d’Amérique Latine et surtout l’une des plus diversifiée. Lima détient ainsi le titre de « capitale gastronomique du continent sud-américain », il serait donc dommage de passer à côté de sa fameuse gastronomie locale.
.
Il y a tant de choses à goûter à Lima qu’une semaine ne serait pas suffisante pour tester une saveur différente à chaque repas. La cuisine locale met à l’honneur les fruits de mer. Voici une liste non-exhaustive des plats à essayer :
  • Ceviche : poisson cru mariné au citron vert, mélangé avec de la patate douce (en entrée ou plat principal)
  • Causa : salade de poulet ou de thon à l’avocat, à base de purée de pommes de terre
  • Arroz con Pollo : riz parfumé à la coriandre, poulet accompagné de légumes
  • Lomo Saltado : boeuf accompagné de frites, tomates, oignons et sauce soja
  • Aji de Gallina : blanc de poulet, cuisiné avec une sauce à la crème et accompagné de riz

A tester également niveau boisson : le Pisco. C’est l’alcool national, à base de raisin. C’est à partir de ce spiritueux qu’est fait le Pisco Sour, un cocktail très doux. La boisson la plus facilement accessible reste la bière, que l’on trouve partout et qui prend le nom de la ville dans laquelle elle est commercialisée : Cusqueña (Cusco), Arequipeña (Arequipa)…

.

Bon à savoir : fête de la patrie au Pérou

Aux alentours de la dernière semaine de juillet, les répétitions de la fête de la Patrie s’enchaînent dans tout le pays. Enfants et adultes enfilent leurs plus beaux costumes et défilent dans les rues. Un spectacle édifiant que nous avons eu la chance de voir à Lima et à Cusco.

Laisser un commentaire