Lever de soleil sur Bagan : montgolfières et cie

A notre arrivée à Bagan, un seul mot nous venait à la bouche : déception. Chaleur, poussière, vélos de qualité médiocre, hôtel miteux et pour couronner le tout : pas de bons petits restos ! (c’est quand même un point hyper important). On avait entendu tellement de choses positives au sujet de Bagan que la réalité était difficile à admettre. Finalement, la ville s’est progressivement ouverte à nous et nous avons pris le temps de l’apprécier à sa juste valeur.

 

Jour 2 : A la recherche des temples esseulés

Après notre premier coucher de soleil, nous avons pris le temps de découvrir le site archéologique de jour. Car oui, il fait chaud à Bagan (environ 40°C en pleine journée), mais une fois arrivés aux pieds des pagodes, celles-ci vous offrent un abri idéal pour vous délecter d’un petit vent chaud à l’ombre des gigantesques monuments en pierres.

 

C’est avec la carte-typique du touriste-typique que nous nous sommes guidés à travers ce désert de plusieurs km. Un petit chemin de terre nous conduit à la visite d’un temple reculé où nous faisons la rencontre d’un monsieur, gardien du monastère bouddhiste. Heureux d’avoir de la visite, c’est enjoué qu’il nous montre l’entrée d’un temple accessible par des escaliers étroits. Nous grimpons les marches pour arriver au sommet du temple. Ici, pas de touristes. Nous avons la vue pour nous seul. Certains temples sont colonisés par les plantes, d’autres sont à imaginer en dehors des ruines qui les entourent. Nous passons l’après-midi à la recherche de temples délaissés par les guides touristiques : nous faisons ainsi de belles rencontres avec les locaux.

 

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.26.29 Capture d’écran 2015-05-13 à 13.26.12 Capture d’écran 2015-05-13 à 13.27.36Capture d’écran 2015-05-13 à 13.24.52

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.25.26 Capture d’écran 2015-05-13 à 15.26.12 Capture d’écran 2015-05-13 à 15.24.51 Capture d’écran 2015-05-13 à 13.24.24

 

Pour notre second coucher de soleil, nous trouvons un petit temple solitaire : les mêmes vendeurs de peintures et de cartes postales nous accostent. Cette fois, il s’agit de jeunes enfants… Un birman nous donne une astuce pour voir le coucher de soleil dans un temple encore plus joli, selon lui. Nous le suivons. Arrivés au sommet de cette seconde pagode, (dont la vue égale celle de la première), notre birman – qui exerce la profession d’artiste peintre – a des peintures à nous montrer ; nous refuserons poliment.

 

En chemin pour le retour de l’hôtel, le scooter électrique tombe en panne. Nous faisons 2km à pied dans la nuit. Pensez à emporter une lampe frontale ! Nous arrivons sains et saufs malgré les autobus et voitures nous frôlant à vive allure. C’est aussi au bout du second jour que nous trouvons une petite gargote sympathique ; une des raisons, sûrement, qui nous aura fait prendre conscience que Bagan a aussi de bons côtés ! Au menu : curry de légumes et jus d’ananas et d’avocat.

 

 

Jour 3 : Lever de soleil sur Bagan

Réveil matinal pour notre premier lever de soleil sur le site de Bagan : un moment que nous imaginons magique et inoubliable. Nous prévoyons la veille la location des scooters auprès d’un hôtel proche de notre établissement, il s’agit du Blazing Hotel. Nous négocions l’engin à 7$ la matinée. Les prix tôt le matin sont plus élevés que ceux des demies-journées, et pour cause : la vue à laquelle on s’expose en étant matinal en vaut véritablement la peine.

 

Les rues de la petite ville sont encore plongées dans le noir lorsque nous sortons de notre hôtel. Il n’est pas aisé de se situer sur la route qui mène à Old Bagan : les lumières du scooter électrique ne sont pas suffisantes pour éclairer les rues sans éclairage public.

 

Nous voyons le ciel s’éclaircir progressivement et c’est à ce moment que l’on commence à se dire qu’il nous faut trouver rapidement un endroit pour se poser et apprécier ce spectacle décrit de façon incroyable sur les guides. A force de tourner en rond, et surtout désespérés de trouver « l’endroit idéal », nous portons à contre coeur notre dévolu sur le fameux temple blanc du Lonely Planet. Comme le premier soir, il est déjà noir de monde… Tant pis, il nous faudra faire avec.

 

Nous trouvons un petit endroit à notre goût. Nous prenons place face au soleil levant. Ce dernier se fait attendre, nos polaires et gilets ne sont pas de trop en ce début de journée. C’est ici que nous avons vécu un moment magique et véritablement incroyable : progressivement, on eut le plaisir de voir le paysage se dévoiler sous nos yeux. D’une nuit noire et impressionnante en est sorti un ciel rosé, orangé puis bleu azur. Une transition en douceur, impressionnante et pleine de sensualité. Progressivement, on voit au loin à l’ouest des montgolfières prenant leur envol. Cet instant où elles semblent faire une course avec le soleil…

 

Capture d’écran 2015-05-13 à 15.28.11 Capture d’écran 2015-05-13 à 15.29.19Capture d’écran 2015-05-13 à 15.28.58Capture d’écran 2015-05-13 à 15.31.14 Capture d’écran 2015-05-13 à 15.22.57

 

 

 

 

2 Replies to “Lever de soleil sur Bagan : montgolfières et cie”

  1. Vous avez vécu des moments magiques, forts et inoubliables ! Malgré quelques galères… Merci pour ce partage.

  2. Article très intéressant et superbe photos, vous avez bien immortalisé ce moment.
    Des bisous à vous deux.

Laisser un commentaire