La région de Bagan et ses 1001 pagodes

Le titre de cet article est un peu faux, mais ça sonnait mieux. En réalité, le site archéologique de Bagan regorge de plus de 2700 temples et pagodes, éparpillés sur plus de 40 km². La région de Bagan se situe au centre de la Birmanie, sur les bords du mythique fleuve Irrawaddy. Il s’agit de la plus importante concentration au monde de monuments bouddhistes.

 

La ville a été fondé au 9e siècle et la construction des temples débute sous le règne d’Anawratha (11e siècle) et se poursuit pendant deux cent ans. De nos jours on distingue le vieux Bagan (Old Bagan), où se situent les temples, et le nouveau Bagan (New Bagan), la partie moderne où ont été relogés les habitants.

 

La ville de Bagan se trouve dans une zone sismique et a subi de nombreux tremblements de terre (notamment celui de 1975), infligeant des dégâts importants aux monuments historiques. Certains sont donc en ruines, tandis que d’autres ont été l’oeuvre de restaurations dans les années 90. Sous l’égide du gouvernement birman, la construction d’un terrain de golf ainsi que d’une tour d’observation ont suscité de nombreuses revendications et commentaires critiques de la part des historiens. Ces changements ont notamment empêché le site d’être inscrit au Patrimoine mondial de l’humanité.

 

Coucher de soleil sur Bagan : Jour 1

Un peu perdus, loin des temples, nous arrivons à Bagan. Nous ne séjournons ni dans Old Bagan, ni à New Bagan mais dans une autre petite ville : N Yuang U. D’ici, nous ne voyons pas de pagodes aux alentours. Notre hôtel ne disposant pas d’internet, il nous faudra nous rendre dans un cyber café pour nous renseigner un peu. Le taulier nous y donnera de bons conseils. Comme tout le monde ici, nous avons loué deux vélos électriques : prix annoncé de 10$ les deux pour une demie journée. La négociation refait surface, on les aura à 6$. Nous prenons la route en direction de Old Bagan. Les vélos électriques ressemblent plus à deux scooters : une grande première pour Elise.

 

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.18.34 Capture d’écran 2015-05-13 à 13.23.35

 

En chemin, nous remarquons rapidement sur les côtés l’émergence de temples disséminés ça et là. Rien comme sur les cartes postales. Nous avons en tête de voir un coucher de soleil sur le temple : un temple pas très indiqué mais pourtant certains guides emmènent des gens à cet endroit. Nous nous ferons accoster par des vendeurs de tableaux, de cartes postales et de sois disant rubis… Nous les congédions.

 

Nous trouvons finalement un temple ou l’on peut monter à l’étage. Nous emprunterons des marches étroites et espacées.

 

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.23.28

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.20.07

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.19.12.

Le paysage qui s’offre à nous est surprenant : nous voyons au delà des cimes des arbres et de nombreux temples à travers une fine brume ou filet de poussière. La lumière est fantastique par un temps dégagé. Nous regarderons le coucher du soleil sur ce temple avec d’autres touristes mais en plus petit comité que sur d’autres temples. Le Lonely Planet incite en effet ses lecteurs à se rendre sur un temple blanc qui domine l’ensemble de la plaine : de là où nous sommes, nous avons l’impression que ce temple est noir de monde, sa blancheur semble loin…

 

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.18.49 Capture d’écran 2015-05-13 à 13.20.30

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.29.02

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.59.45

Capture d’écran 2015-05-13 à 13.23.54

 

 

 

1 Commentaire

  1. Très belles photos qui nous permettent de voyager un peu avec vous et de nous faire rêver !

Laisser un commentaire