Koh Phi Phi : sous les touristes, la plage

Se rendre à Koh Phi Phi au départ de Phuket

Au départ de Phuket, de nombreuses excursions sont possibles, et notamment le transfert jusqu’à la très connue île de Koh Phi Phi. Pour réserver un transfert, demandez à vote hôtel ou directement à l’une des nombreuses agences qui proposent ce type de services. Afin d’obtenir le meilleur tarif, n’hésitez pas à comparer et négociez un pick-up à votre hôtel, cela facilitera grandement les choses.

 

En général, un aller simple pour l’ile de Koh Phi Phi tourne aux alentours de 1000 bahts à deux, transfert compris de votre hôtel au lieu de départ du ferry, situé à Patong Town, au sud est. La traversée dure approximativement deux heures.

 

Nous voila donc embarqués sur ce gigantesque ferry, dont la capacité maximum de 400 personnes sera bien vite dépassée. Le trajet en mer de plusieurs heures nous fera arriver en milieu d’après midi sur Phi Phi avec un départ de Phuket à midi.

 

Dès l’arrivée sur le ponton, c’est un paysage fabuleux qui s’offre à nous : la plage de Tonsai Bay s’etend sur plusieurs mètres et s’ouvre sur une étendue de sable, duquel des longtails (bateaux typiques thaïlandais) – richement décorés à l’aide de fleurs de toutes sortes et de rubans de couleurs vives – sont parfaitement alignés et semi émergés dans l’eau transparente et turquoise qui borde la baie.

 

L’ile de Phi Phi étant totalement piétonne, nous traversons la ville à pied sous une chaleur écrasante pour nous rendre à notre hôtel, situé sur la plage principale de Phi Phi : Loh Dalum Bay. C’est sur cette plage qu’ont lieu les soirées festives, se déroulant à base de spectacles de feux et de « buckets » : ces seaux de 3L remplis d’alcool qui se vendent pour entre 150 et 350 bahts (4,50 et 10,50 euros).

 

Où loger ?

L’hôtel où nous avons séjourné, le Phi Phi Cozy Sea View, surplombe la baie et dispose d’un bar et d’un restaurant du même nom. N’hésitez pas à demander une chambre éloignée du bruit et de l’agitation, au risque de ne pas réussir à fermer l’oeil de la nuit. Notre bungalow, situé à l’écart, nous offrait une jolie vue sur mer. La clim n’étant pas comprise dans le prix de la chambre (il nous aurait fallu débourser 500 bahts supplémentaires, soit 15€), nous nous sommes contentés d’un ventilateur qui a très bien fait l’affaire le temps d’une nuit.

 

L’île de Phi Phi Don : que faire ?

Les rues pittoresques de la ville sont agréables et l’absence de voitures et de deux roues rendent les balades reposantes et tranquilles. Tatoueurs et boutiques souvenirs se succèdent, comme si acheter un chapeau de paille et se dessiner à l’encre « I love Phi Phi » étaient deux choses similaires. Dès les premières lueurs du soir, chaque bar propose et vende les mérites de leurs buckets.

 

Si de nombreux restaurants affichent des prix un peu élevés en raison de leur situation géographique, des bouibouis et restaurants plus modestes ont également pris places au détour des ruelles. La gentillesse locale semble faire légion et nous avons été invités à goûter directement dans le plat d’une famille qui venait de se faire à déjeuner. Le padthai aux crevettes fraîchement pêchées et les currys y sont généralement excellents.

 

Capture d’écran 2015-03-24 à 19.17.59

 

Le point le plus culminant de l’île est View Point. Il se situe à l’extrême est de l’île et des panneaux d’indications présents un peu partout dans l’île vous rappelleront sa présence. Et pour cause, car View Point est aussi le point de rassemblement de l’île en cas de tsunami. Phi Phi a en effet été l’une des îles les plus touchées par le tsunami de décembre 2004. La vague de plus de 6m de haut a tout dévasté et il aura fallu plusieurs années aux habitants pour redonner vie à leur île. D’ailleurs, il nous est arrivé de remarquer à l’intérieur d’habitations des photographies de l’île après la catastrophe, qui témoignent de la puissance et de la portée de cette vague mortelle. En atteignant finalement le point le plus haut de l’île et que se dessine sous nos yeux une telle beauté, on ne peut s’empêcher de penser à ce terrible épisode et à l’horreur et la peur qu’on vécut les habitants à cet instant.

 

Capture d’écran 2015-03-24 à 19.18.32

Capture d’écran 2015-03-24 à 19.19.43

Capture d’écran 2015-03-24 à 19.19.26

 

 

Quelques photos

 

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.26.54

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.27.25

 

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.31.04

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.28.20

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.28.45

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.29.50

Capture d’écran 2015-03-24 à 17.30.10

Capture d’écran 2015-03-24 à 19.19.01

Capture d’écran 2015-03-24 à 19.19.16

 

 

One Reply to “Koh Phi Phi : sous les touristes, la plage”

  1. Chère Elise,

    Je ne savais pas que tu avais un tel goût pour l’aventure ! C’est extraordinaire ce que tu vis avec ton ami tout au long de ces mois…vous allez nous revenir enrichis et complètement métamorphoses ! Quand on dit que les voyages forment la jeunesse, ce n’est pas un vain mot : vous en êtes la preuve vivante.
    Alors je vous souhaite de tout cœur de continuer à vivre de belles expériences dans les derniers mois de votre séjour
    Bonnes bises
    Mado et Jean Paul

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.