Jour 10 : Snorkeling sur l’île de Nusa Lembongan

Le snorkeling, autrement dit « l’exploration de fonds marins à l’aide de palmes, masque et tuba » est une pratique très largement répandue au sein de l’archipel car les spots de plongée y sont remarquables et nombreux. Les différents endroits se distinguent par les sortes de poissons qui y vivent, la qualité des coraux environnants et la visibilité des eaux. Il est possible de pratiquer le snorkeling à Nusa Dua comme il nous l’avait été proposé, ainsi que dans le Nord de l’île où des épaves de bateaux sont à visiter mais les sites les plus fameux se situent sans conteste dans les abords de l’île de Nusa Lembongan.

 

Ce 10e jour est donc placé sous le signe du snorkeling. Nusa Lembongan est une île située au Sud/Est de Bali et au Nord de Nusa Penida, une autre petite île environnante. C’est le détroit de Bandung qui sépare Nusa Lembongan de l’île de Bali. L’île est petite, approximativement 10km2 de superficie et est entourée de part et d’autres de récifs coralliens (barrière de corail à l’ouest), de sable blanc, de falaises calcaires de faible hauteur et de petits monceaux de plages isolés et déserts. Au Nord/Est de l’île, s’étend une mangrove d’une superficie de plus de 200 ha. La mangrove est l’un des lieux les plus plébiscités pour pratiquer le snorkeling, car accessible à tout niveaux : des débutants aux plongeurs confirmés.

 

C’est donc très tôt ce matin que nous partons en direction de Sanur pour prendre un public speed boat qui nous amènera directement sur l’île de Lembongan. Après un arrêt au dunkin donuts pour reprendre des forces (on a pas pu profiter du petit dej, on a bien le droit de se faire plaisir…), on arrive sur cette plage pas terrible de Sanur. Nos billets en poche (700,000 roupies le tout, pour deux trajets aller/retour, soit 175,000 IDR par trajet), nous embarquons dans le navire.

 

Avant les passagers : les valises et autres encombrements, empilés bien à l’avant. Le bateau est chargé voire surchargé. On comprend mieux les naufrages récents quant on voit à quel point le moindre petit mètre carré est utilisé. Le bateau démarre et part à 9h. Après 40min de trajet et des vagues nous ayant permis de réaliser quelques sauts (on se croirait dans un jetski géant), on met enfin le pied sur cette île, ayant reçu de si nombreux éloges.

 

A peine un pied dans l’eau turquoise et limpide qu’un pêcheur nous aborde. Il est en effet courant de faire appel aux pêcheurs de l’île qui vous emmènent sur leur bateau de pêche pour vous faire faire le tour de l’île et vous déposer aux meilleurs endroits, ce, moyennant un prix souvent dérisoire. Ils ont tout le matériel nécessaire (palmes, tubas, masques) et disposent surtout d’une connaissance sans faille de la mer et de ses recoins.

 

Le pêcheur (un monsieur, la quarantaine passée), nous demande si l’on vient pour faire du snorkeling et les négociations s’entament alors. Nous tombons d’accord : ce sera 3 spots de plongée différents pour un prix total de 400,000 roupies (un peu moins de 15$ par personne). Le prix de la tranquillité, car le petit bateau de pêcheur sera privatisé. Les prix sont toujours négociables, et vous pouvez donc tomber sur des prix bien plus bas si vous êtes plus nombreux. Par exemple, pour un groupe de 6 personnes, le tarif peut être très vite dégressif et vous pouvez vous en sortir pour 150,000 roupies individuellement. La durée totale dépend de nous : nous pouvons en effet nager à notre guise et remonter dans le bateau lorsque bon nous semble.

 

Nous voilà donc tous les trois partis dans cette petite embarcation vieillotte. Pour nous installer, nous marchons sur des planches de bois disséminées à l’intérieur du bateau. De part et d’autre, on assiste à un panorama splendide.

 

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.21.06

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.21.52

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.22.10

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.23.24

 

 

Après plusieurs minutes de route à bord de ce superbe voilier, on arrive à notre premier point de chute : Manta Point. Comme l’indique son nom, ce spot est surtout connu pour ses habitantes occasionnelles : les Raies Mantas. C’est en effet leur station favorite de nettoyage : elles y viennent pour se faire déparasiter par les nombreux poissons nettoyeurs qui attendent ses géants des mers. Les Raies Manta sont les plus grandes de toutes les espèces de raies existantes, et atteignent en général entre 3 à 6 mètres de long.

 

Nous nous approchons de la petite baie encadrée par d’imposantes falaises. Les vagues sont immenses et ces dernières se fracassent sur d’impressionnants rochers non loin de là. On voit clairement que les eaux sont exposées à la houle du large. Le pêcheur ne nous fait pas signe de descendre, il semble lui-même hésitant. Il arrête son bateau, puis repart quelques secondes plus tard vers la baie voisine. Ici, le vent est moins présent car l’endroit est davantage protégé par les parois vertigineuses. Une seconde fois, l’embarcation est arrêtée.

 

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.26.24

 

Là, notre guide nous fait alors de grands signes et nous montre du doigt une imposante ombre dans l’eau. Pas de doute, il s’agit d’une Raie Manta. Ni une ni deux, Baptiste est déjà dans l’eau avec la GoPro. J’essaie de le suivre de près, mais avec les vagues, difficile d’évoluer dans les flots. Il y a déjà d’autres plongeurs sur le site et tous s’empressent de suivre ce gros poisson. Après quelques minutes, elle disparaît, sûrement en partie due à l’agitation autour d’elle. Nous remontons sur le bateau et notre pêcheur nous dépose sur le premier spot car il a aperçu une nouvelle ombre près des rochers. Cette fois, nous sommes les premiers sur les lieux et nous entrons dans l’eau aussi vite que possible.

 

Nous nous approchons d’elle et là, c’est une vision splendide et magnifique que nous avons : à quelques mètres de nous, une Raie Manta de plusieurs mètres se laisse flotter à la surface. On voit ses immenses nageoires fouler la surface de l’eau et avancer lentement. On filme ce moment extraordinaire avec la GoPro. Elle s’amuse à nous tourner autour (à moins que ce ne soit nous qui ne la suivions de près) et nous fait nous sentir minuscule lorsqu’elle décide de plonger à quelques mètres de profondeur et de passer sous nos corps palmés et entubés. Un véritable coup de cœur et coup de chaud quand ce monstre semble voler dans l’eau tout droit en notre direction.

 

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.27.02

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.29.41

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.34.28

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.34.38

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.34.48

 

Puis vint le tour de partir pour le second spot : Crystal Bay, un des sites les plus célèbres de Bali… et pour cause, il est mondialement connu pour son habitant : le Poisson-lune géant, le « Mola-Mola ». Crystal Bay est le seul endroit au monde où l’on peut observer cet immense spécimen, de juillet à octobre. Nous n’avons pas eu la chance d’en voir et presque tant mieux ! Pas sûr qu’on aurait fait les gros bras face à ce monstre pouvant atteindre les 3,20 mètres de hauteur ! Crystal Bay est également connue pour ses eaux – généralement très claires –, ses nombreux récifs coralliens, et sa baie, qui abrite une île est une plage déserte très belle.

 

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.41.20

 

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.19.48

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.37.23

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.37.50



Après quelques longueurs dans les eaux cristallines, on remonte sur le bateau en direction du 3e et dernier spot : Mangrove point. Ici, on assiste à un spectacle réjouissant, face à de jolis coraux colorés, où une multitude de petits poissons de toutes couleurs et de toutes tailles se croisent et se recroisent. Nous évoluons ainsi dans ces eaux par moments chaudes, par moments plus froides.

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.48.21

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.47.01

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.46.36

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.46.22

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.43.35

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.42.50

Capture d’écran 2014-08-19 à 10.42.10

 

Après ces différents points de plongée, nous retournons sur la terre ferme après avoir chaleureusement remercier notre pêcheur. Nous mangeons dans un des restaurants face à la mer ; petit warung sans prétention, simple mais bon.

 

Le dernier départ pour Sanur est à 16h. Il nous reste approximativement 2h pour profiter de l’île. Nous décidons donc de nous diriger vers les loueurs de scooters pour tâter les prix en vigueur. Il s’agit là de notre rencontre avec les premiers indonésiens vraiment antipathiques. Pas un bonjour, pas un sourire ni un mot gentil, seulement le prix, très très élévé (10$ la location pour deux heures, alors qu’on loue le notre 4$ la journée sur Bali!). Nous décidons donc de découvrir l’île à pieds.

 

Nous partons en direction de la plage, pas franchement exotique. Des japonais par grappes, se prenant en photos dans des positions des moins originales. On sirote un jus d’ananas en tête à tête avec les vagues de l’océan et repartons quelque temps plus tard en direction du bateau.

 

Là encore, le trajet fut mouvementé avec les remuantes vagues, mais nous arrivons à bon port dans le sable rempli de déchets de la plage de Sanur. Nous terminons cette journée en mangeant des sushis sur Jimbaran, dont le poisson est frais puisque péché directement dans la mer juste à côté…

8 Replies to “Jour 10 : Snorkeling sur l’île de Nusa Lembongan”

  1. Merci pour ce partage, tout simplement génial, on a l’impression d’y être… On lit avec avidité et on attend la suite !

  2. Je découvre le blog et me régale autant avec les photos qu’avec les commentaires. Le moins qu’on puisse dire est que cette partie du monde est magnifique, alors continuez à nous envoyer un peu de rêves, beaucoup même car l’excès ne peut pas nous nuire. Bises

  3. j’adore !!! les photos sont magnifiques et les commentaires sont excellents, c’est comme si nous voyagions avec vous. Merci de nous faire partager ce merveilleux voyage. Bisous les jeunes et continuez à nous faire découvrir ces magnifiques paysages !!!!

  4. Bonjour,
    Si je comprends bien vous avez juste prix un ticket de bateau sur sanur et arrivé là bas vous avez trouvé un pécheur qui vous a emmené?
    Pas d’arnaque? ça ne crains pas?

    Le bateau depusi sanur vous avez pris votre ticket ou?
    Merci

    1. Bonjour Elodie,
      Tout à fait : nous avons pris un billet directement au port de Sanur, juste en face de l’embarcadère qui vous amène à Nusa Lembogan.
      Vous pouvez sans souci prendre vos billets le jour-même :)
      Pour le pêcheur, nous l’avons trouvé à notre arrivée sur l’île. C’est lui-même qui est venu à nous, et nous n’avons eu aucune mauvaise surprise. Il suffit d’échanger deux trois mots et surtout, sachez qu’en Indonésie les locaux sont vraiment accueillants et n’ont aucun intérêt à « arnaquer » les touristes : ils savent notamment que le bouche-à-oreilles est essentiel pour le tourisme, et donc, pour leur économie. Aucune crainte à avoir donc :)
      Bon voyage surtout !
      Elise

  5. Bonjour,

    Concernant le matériel pour le snorkeling, pouvons nous en trouver sur place ou auprès des pêcheurs si ceux ci proposent la sortie ?
    Y a t-il beaucoup de pêcheurs qui proposent de vous emmener en bateau ?
    Merci !

    1. Hello Sarah,
      Aucun souci pour trouver sur place tout le matériel nécessaire (palmes, masque, tuba), les pêcheurs ont généralement ce qu’il faut :)
      Et les pêcheurs viennent directement à l’embarcadère généralement pour vous proposer leurs services d’excursion. N’hésitez pas à négocier un peu, mais surtout profitez, il s’agit là d’un moment vraiment unique !
      Bon snorkeling

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.