Chutes d’Iguazu entre Brésil et Argentine

Le Brésil regorge de sites merveilleux à voir et à découvrir. Entre la nébuleuse Rio de Janeiro et les territoires denses et humides de l’Amazonie, les possibilités sont vastes. Mais c’est dans le Sud, et plus précisément dans la ville de Foz do Iguaçu, que j’ai posé mes valises pour ma première étape sur le continent Sud-Américain. Me voici donc à la « ville frontière » entre Brésil, Argentine et Paraguay. 

A la découverte des incontournables du Sud du Brésil

 

Les Chutes d’Igaçu

Les Chutes d’Igaçu (ou Iguazù en Argentin) sont considérées comme faisant parties des chutes les plus belles du monde. Avec leur 80 mètres de hauteur en moyenne, les chutes d’Iguazù sont bien loin derrière les premières teneuses du titre… En effet, avec près de 1 000 mètres de haut, les chutes de Salto Angel au Vénézuela (979 mètres) pulvérisent les 958 mètres de la chute Tugela en Afrique du Sud et les 914 mètres de la chute des Trois Soeurs au Pérou !

A cheval sur deux pays (le Brésil et l’Argentine), les chutes d’Iguazù se déversent par un peu de plus de 250 cascades qui serpentent entre la végétation dense de la forêt tropicale, et ce, sur près de 3km ! Un spectacle époustouflant, d’une beauté incomparable. Les chutes font parties du Parc National de l’Iguaçu, classé au patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1986, qui compte une flore et surtout une faune surprenante.

.

Frontière naturelle entre Brésil et Argentine

Les chutes servent de frontière naturelle entre les deux pays. Ces dernières sont donc partagées entre le Brésil d’un côté (duquel on observe un panorama incroyable) et l’Argentine de l’autre (qui permet de s’approcher davantage des chutes et de les observer de plusieurs points de vue).

Côté Brésilien

Une panoramique grandiose sur presque l’ensemble des chutes. La visite prend environ 1/2 journée et peut déborder (je vous le conseille) sur la visite du Parc des oiseaux. Contrairement au côté argentin, le côté brésilien n’offre qu’un seul circuit. Depuis l’entrée du parc, un bus amène le visiteur jusqu’à l’hôtel Belmond das Cataratas. La voie balisée commence ici, et propose dès ses débuts un point de vue incroyable et panoramique sur les chutes. Le chemin de terre serpente au milieu de la roche humide et longe le cours d’eau tout en faisant face aux cascades sur tout le long. Le grand final n’est autre que la passerelle plantée au beau milieu du fleuve : un brumisateur naturel impressionnant !  Des structures métalliques permettent ainsi aux visiteurs de se rapprocher des chutes à la fin du parcours, offrant ainsi un tête-à-tête mémorable avec la fameuse Gorge du Diable (Garganta do Diablo en portugais / Garganta del Diablo en argentin) et de ressentir toute la puissance des chutes qui se déversent à cet emplacement.

Les Chutes d'Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d’Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d’Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d’Iguaçu vues depuis le Brésil
Côté brésilien, une passerelle vous permet d'aller au plus proche des chutes et de faire face à la Garganta do Diablo
Côté brésilien, une passerelle vous permet d’aller au plus proche des chutes et de faire face à la Garganta do Diablo
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d’Iguaçu vues depuis le Brésil
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis le Brésil, avec la Garganta do Diablo en toile de fond
Les Chutes d’Iguaçu vues depuis le Brésil, avec la Garganta do Diablo en toile de fond
.
Côté Argentin

Comme du côté brésilien, des plateformes métalliques permettent aux visiteurs de s’approcher des chutes et de surplomber plusieurs des 250 cascades qui forment cette merveille de la nature. Pour faire le tour de l’ensemble du site, plusieurs sentiers sont proposés aux touristes. Le premier, « circuit inférieur », est le plus long (environ 2h). Il offre une vue rapprochée des cascades. Nombreux sont les passages qui permettent aux visiteurs de se faufiler entre les roches et de profiter ainsi de la beauté et de la puissance des chutes. Le second, plus court (environ 1h) « circuit supérieur », se distingue par les vues qu’il propose : le plus souvent, elles sont plongeantes et offrent ainsi un paysage vertigineux grâce aux multiples passerelles positionnées juste en amont des cascades. Autre possibilité, et non des moindres : se rendre au passage de la Garganta del Diablo, là où le débit d’eau est le plus élevé, en empruntant le train proposé à l’entrée du parc. Enfin, il est également possible de prendre l’un des bateaux qui permettent aux visiteurs de traverser le fleuve pour se rendre sur l’île San Martin, à la végétation dense et au spectacle édifiant avec en prime une vue sur les chutes brésiliennes. Compter une journée entière (entre 6 et 8h) pour pouvoir profiter au maximum des chutes et de tous les passages proposés sur le site.

Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Les Chutes d'Iguaçu vues depuis l'Argentine
Les Chutes d’Iguazu vues depuis l’Argentine
Quel côté choisir ?

Le côté brésilien, pour la panoramique majestueuse qui s’offre à vous et la passerelle où l’on s’en prend plein la vue !

  • Avantage : vue panoramique sur la forêt vierge, possibilité de réserver un tour en hélicoptère pour un survol de la zone brésilienne (activité qui n’est possible que de ce côté de la frontière, car l’Argentine protège les miliers d’oiseaux qui planent au-dessus des chutes…). Possibilité de coupler la visite des chutes avec le parc des oiseaux.
  • Inconvénient : visite plus brève du lieu (une demi-journée)

 

Le côté argentin, pour son côté sensationnel

  • Avantage : être au plus proche des chutes, un spectacle à couper le souffle, notamment au niveau de la passerelle de la Gargantua del Diablo (douche assurée)
  • Inconvénient : le succès de ce petit coin de paradis en a fait un attrait touristique majeur qui se ressent par la horde de touristes qui se pressent observer ce spectacle de la nature

En résumé : au Brésil, on les admire ; en Argentine, on les vit !

 

.

Infos pratiques

Tarifs (juillet 2016) et horaires d’ouvertures

Prix côté brésilien : 55 reais (environ 15€)
prix côté argentin : 330 pesos argentin (20€)

Le parc est ouvert :

  • de 8h à 18h en Argentine
  • de 9h à 17h côté Brésilien

.

Formalités administratives

Un arrêt obligatoire devra se faire aux douanes afin d’obtenir le fameux tampon d’entrée et de sortie nécessaire pour se rendre sur chaque territoire. Le passage du pont international de la Fraternité – qui relie la ville argentine Puerto Iguazù à la ville de Foz do Iguaçu, dans l’état brésilien du Parana – sera lui aussi un passage obligé.

frontiere-bresil-argentine-pont
Pont de la Fraternité, qui surplombe le fleuve du Rio Iguaçu… le Brésil à gauche et l’Argentine à droite

frontiere-bresil-argentine

 

 

Le Parc National Iguaçu

Réserve naturelle inscrite depuis 1986 sur la liste du Patrimoine Mondial par l’UNESCO, ce parc jouxte les Chutes. Il couvre une superficie totale de près de 1 700km² et abrite de nombreuses espaces animales exceptionnelles et rares, telles que la loutre géante et le fourmilier géant. Les nuages dégagés par les cascades des chutes sont favorables à la croissante d’une végétation unique et luxuriante.

parc-national-diguacu

.

Le parc des oiseaux

Idéalement situé à l’entrée du Parc National d’Iguaçu, le parc des oiseaux est pleinement intégré dans son environnement naturel. Il donne la possibilité aux touristes de découvrir et de photographier des centaines d’espèces d’oiseaux exotiques mais aussi une faune impressionnante et hors du commun : serpents (anacondas !), caïmans, araignées… Les sentiers parfaitement entretenus serpentent au milieu de la jungle, donnant ainsi à cette balade un sentiment de parfaite communion avec le paysage environnant. Pour un peu, on se sentirait en Amazonie, avec des lianes et des troncs qui risquent de nous barrer le chemin. Un détour à faire absolument pour quiconque se déplace aux Chutes du côté brésilien.

perroquets-parc-national-do-iguacu-png

toucan-parc-national-do-iguacu

7 Commentaires

  1. Depuis trèèès longtemps je rêve d’aller là-bas, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais ça a l’air magnifique! :)

    1. Hello Elviajesmicasa,
      Merci pour ton commentaire!
      Le jour où tu iras je pense que tu ne seras pas déçue, c’est juste incroyable… u plaisir de te lire :)
      Bien à toi,
      Elise

      1. de rien :) ahah il fait parti de mes destinations! (je ne sais pas pour quand, mais… il est noté :p)

  2. super découverte, ça donne vraiment envie

    1. Merci Pierre :)
      Si tu as l’occasion d’y aller un jour, tu ne seras pas déçu !!
      Au plaisir de te lire par la suite,
      Bien à toi,
      Elise

  3. Quel fabuleux spectacle ces chutes !!!

    1. Bonjour LadyMilonguera,
      Oui, vraiment incroyable !! Je donnerai beaucoup pour y retourner (je le ferai un jour) :)
      Bien à toi,
      Elise

Laisser un commentaire