Centre de recherche sur les Pandas Géants de Chengdu

Le Centre de recherche sur les Pandas Géants (Chengdu Research Base of Giant Panda, en chinois : 成都大熊貓繁育研究基地) n’est pas seulement un des lieux dont les chinois sont les plus fiers, il est aussi un lieu hautement touristique incontournable lors d’un passage dans le Sichuan et accueille chaque année des intéressés du monde entier. Au fil des ans, ce lieu est même devenu l’une des attractions phares lors d’un passage en Chine. Cette base de recherche a pour fonction principale d’être un centre de reproduction de pandas.

 

Elle est localisée dans la banlieue nord de Chengdu et a été créée en 1987 en accueillant à l’époque 6 pandas géants. 20 ans plus tard, la population de pandas avait augmenté de près de 100 individus. La base de recherche s’étend sur une surface de près de 200 hectares et offre une succession d’endroits boisés (de bambous) et abrités, dans lesquels les pandas (géants et pandas roux) évoluent.

Espèce menacée, on ne recense plus que 1 600 individus de pandas géants en liberté dans le monde. 80% de ces individus se concentrent dans la région du Sichuan, ce qui fait de cette partie de la Chine (et du monde) l’endroit où est rassemblée la plus grande majorité de ces gros ours. En Chine, tuer un panda est passible de peine de mort. Le reste des individus vivent généralement dans le centre de la Chine, dans les régions montagneuses recouvertes de forêts d’altitude ou encore dans la région Tibétaine. En chinois, son nom signifie grand chat-ours (大熊猫, da xiongmao).

En Chine, beaucoup de forêts de bambous ont été exploitées dans le but de devenir des terres cultivables. En négligeant ainsi l’environnement naturel des pandas et dans un même temps, en les privant de leur alimentation de base, l’homme a naturellement endommagé et mis à mal la survie de l’espèce.

 

Les pandas ont par ailleurs un rythme de vie peu enclin à la reproduction : de nature solitaire, ils passent le plus clair de leur temps à dormir ou à manger du bambou. Ils ne peuvent de surcroît se reproduire que quelques jours par an ce qui rend difficile la naissance de petits. Lorsqu’une mère met plusieurs petits au monde, elle ne s’occupe que de l’un d’entre eux et le deuxième ou troisième meurt alors rapidement. Au Centre de recherche de Chengdu, seuls 10% des pandas géants s’accouplent et 30% des femelles accouplées donnent naissances à des petits.

Plus de la moitié de leur journée est réservée à manger les tiges de bambou dont ils n’en assimilent que 20%. Les pandas sont – comme leurs cousins les ours bruns ou ours noirs – des carnivores. Leur environnement les a simplement contraints à s’adapter et à trouver d’autres aliments pour se nourrir et remplir leur besoin calorique : ils se nourrissent donc principalement de végétaux (les fameux bambous), et ce jusqu’à 20kg par jour.

 

Voici une série de photos de notre passage au Centre de Recherche :

Entrée

Entrée

Capture d’écran 2014-09-24 à 11.10.17.png

Capture d’écran 2014-09-24 à 11.10.16

 

Lac artificiel, dont les chinois sont friands

Bébé

Gens

 

 

Les grands chats-ours

Pandas

Pandas

Pandas

Pandas

Pandas

 

 

Les petits récemment-nés sous couveuses

Capture d’écran 2014-09-24 à 11.17.07

 

 

Les pandas-roux

Pandas roux

2 Commentaires

  1. Article intéressant sur cette boule de poils qu’est le panda, le « gros chat ours ».
    Appellation parfaite.

  2. J’ai appris des choses ce soir!! ces boules de poils sont-elles méchantes ou affectueuses? Entre chat et ours, ça me pose des problèmes. Bisous.

Laisser un commentaire