12 jours à Hanoï

Nous voilà fraîchement débarqués à Hanoï, capitale du Vietnam. Hanoi est située au nord du pays, et s’étend sur la rive du fleuve Rouge (Sông Hông), venu des montagnes chinoises de la province du Yunnan.

 

A la fois exotique et familière, la ville semble avoir gardé fermement les influences de la culture française. Les nombreuses bâtisses qui bordent ses artères dynamiques témoignent notamment de cet héritage colonial ; reconnaissables de par leur façade peintes en jaune ocre. Un mélange de culture asiatique et européenne qui font de Hanoi une capitale où il fait bon vivre. On est très vite happés par le charme qui se dégage de cette ville immense, qui n’est cependant pas la plus grande du Vietnam : Ho-Chi-Minh, au sud du pays, la dépasse largement en terme de population.

 

Hanoi

 

Hanoi est ainsi descriptible : un défilé effréné et infatigable de motos et voitures qui avancent au rythme des klaxons, depuis lequel des vendeurs ambulants – coiffés de leurs chapeaux coniques en bambou – ventent les mérites de leur marchandises aux touristes et piétons profitant de leur ca phé sua (café vietnamien) ou de leur bia hoi (bière).

 

En ce mois de novembre, les températures y sont plus que clémentes : nous avons en moyenne droit à du 27-28°, avec des éclaircies plus ou moins longues suivant les journées.

 

Il est alors agréable de se promener dans la capitale, notamment dans les ruelles de la vieille ville. Il y a toujours quelque chose à voir, à faire : on sent une animation débordante émanant des petites échoppes qui s’échelonnent le long des trottoirs. Les locaux sont calmes et accueillants ; on les sent ouverts et propices à l’échange. Bien sûr, ils chercheront à vous vendre leurs produits, mais restent très respectueux et n’insisteront pas si vous leur faites comprendre que cela ne vous intéresse pas.

 

Hanoi est – au même titre que la Chine – en train de répondre à son problème de logement du à son rapide développement économique. La ville est donc en pleine évolution et on aperçoit à l’extérieur de cette dernière, la poussée rapide d’immeubles résidentiels, destinés à accueillir la population nouvelle.

 

A l’intérieur de la ville, on remarque un nombre imposant d’expatriés. Cette communauté grandissante semble majoritairement française, et se mélange parfaitement à la population locale.

 

Hanoi

Hanoi

Hanoi

Hanoi

Hanoi

Hanoi

Hanoi

2 Replies to “12 jours à Hanoï”

  1. Les photos de câblages électrique sont particulièrement édifiantes. Et s’il pleut sur ce bazar ?

    En tous les cas j’en afficherai un agrandissement dans notre salle des serveurs :-)

    Sinon, très chouette article, comme d’habitude :-)

    1. Merci pour ton commentaire Christian ! On t’enverra la photo sur ton adresse mail pour une meilleure qualité si tu veux effectivement l’imprimer et l’agrandir :) En tout cas, pas franchement d’idées quant aux possibles suites en cas d’intempéries, mais on a déjà vu des câbles électriques tomber d’un coup en plein milieu de la rue ; on semblait être les seuls surpris…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.